• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Détection de gènes influençant les caractères d’importance économique en races bovines Prim’Holstein, Normande et Montbéliarde

    BOICHARD D. (1), C. GROHS C. (2), BOURGEOIS F. (3), CERQUEIRA F. (3), FAUGERAS R. (3), NEAU A. (4), MILAN D. (5), RUPP R. (1), AMIGUES Y. (3), BOSCHER M.Y. (3), LEVEZEL H. (2)

    (1) INRA, Station de Génétique Quantitative et Appliquée, 78352 Jouy-en-Josas cedex

    (2) INRA, Laboratoire de Génétique Biochimique et de Cytogénétique, 78352 Jouy-en-Josas cedex

    (3) GIE LABOGENA, 78352 Jouy-en-Josas cedex

    (4) INRA, Département de Génétique Animale, 78352 Jouy-en-Josas cedex

    (5) INRA, Laboratoire de Génétique Cellulaire, 31326 Castanet cedex

    RESUME

    Un programme de détection de QTL chez les bovins laitiers est conduit en collaboration entre l’INRA et l’UNCEIA dans les races Prim’Holstein, Normande et Montbéliarde. Il implique 1554 taureaux d’insémination artificielle fils de 14 pères et indexés sur descendance pour 24 caractères de production laitière, conformation, fertilité, résistance aux mammites et facilité de traite. Ces taureaux sont génotypés pour 169 marqueurs, dont 157 microsatellites, répartis sur tout le génome. Les variables analysées sont les performances moyennes des petites-filles, corrigées pour les principaux facteurs de variation indépendants de leur père. La recherche de QTL est réalisée par régression linéaire intra père de ces performances sur la probabilité que le fils ait reçu l’un ou l’autre allèle du QTL de son père, conditionnellement à l’information marqueurs. Des QTL sont détectés pour chaque caractère, y compris pour les caractères peu héritables. L’effet de substitution allelique est compris entre 0,6 et 1 écart type génétique. Une minorité de pères (entre 1 et 5 seulement sur 14) apparaissent hétérozygotes pour chaque QTL identifié. La localisation des QTL reste peu precise, l’intervalle de confiance étant toujours supérieur à 20 cM. Ce travail confirme certains QTL déjà publiés, par exemple sur les chromosomes 6,7, 14,20 et 26 pour les caractères de production, mais la plupart sont originaux, en particulier pour les caractères autres que la production. Ces résultats permettent d’envisager la mise en place prochaine d’une selection assistée par marqueurs des reproducteurs laitiers.

    Télécharger le fichier PDF (434.7 ko)

    Voir tous les textes de : Amigues Y. | Boichard D. | Boscher M-Y. | Bourgeois F. | Cerqueira F. | Faugeras R. | Grohs C. | Levéziel H. | Milan D. | Neau A. | Rupp R.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins laitiers | Génétique

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés