• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Portage bactérien chez les ruminants et hygiène du lait

    PARDON P. (1), MARLY J. (1), ZUNDEL E. (1), BASTIAN S. (2), MILLEMANN Y. (2)

    (1) INRA, Laboratoire de Pathologie infectieuse et d’Immunologie, 37380 Nouzilly

    (2) Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort, Unité Epidémiologie et Analyse des risques, 7 avenue du Général de Gaulle, 94704 Maisons-Alfort Cedex

    RESUME

    Un porteur de germes est un animal (ou un humain) hébergeant un agent pathogène et susceptible de le transmettre. Les femelles laitières porteuses de germes sont la principale source de contamination de leur lait, mais les foyers de maladies transmises par le lait sont relativement peu nombreux depuis que la majeure partie du lait est pasteurisée. Les agents considéré comme présentant un risque majeur en hygiène du lait et des produits & base de lait sont Lisreria monocytogènes, les Staphylocoques à coagulase positive, les Salmonella, et les Escherichia coli entérohémorragiques. Ces agents diffèrent par leurs sources et modes de transmission, par leurs capacités de croissance dans l’environnement. Leurs capacités à coloniser ou à franchir les surfaces cutanées ou muqueuses pour atteindre divers organes cibles déterminent le type de portage et les modalités de l’excrétion. Les femelles laitières à l’origine de la contamination du lait peuvent être porteuses actives, c’est-à-dire excrétrices par la mamelle ou une autre voie. Elles sont souvent porteuses passives à la suite de contaminations de la mamelle d’origine environnementale, humaine ou matérielle. La production et la collecte du lait font l’objet de règlements et de contrats visant la qualité technologique et sanitaire du lait, et organisant les relations de responsabilité entre acteurs des filières. Les animaux malades sont retirés de la collecte du lait. Les animaux porteurs asymptomatiques sont plus nombreux et difficiles à mettre en évidence que les malades. Dans ces conditions, les approches cliniques et microbiologiques de l’hygiène du lait présentent des limites. La qualité microbiologique est celle nécessaire aux transformations, et surtout celle souhaitée par le consommateur. Une stratégie de reduction des risques repose sur une démarche allant de l’étable à la table. Même si les accidents sanitaires rapportés aux exploitations sont peu nombreux, les producteurs de lait doivent continuer à promouvoir les pratiques d’élevage qui protègent la santé du consommateur et préservent l’environnement. La qualité du lait ne peut être maitrisée et assurée que par une demarche intégrée valorisant les compétences des producteurs.

    Télécharger le fichier PDF (849.7 ko)

    Voir tous les textes de : Bastian S. | Marly J. | Millemann Y. | Pardon P. | Zundel E.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Qualité des produits | Qualité lait

    Autres textes des

    3R 1999 - Séance :

    Qualité hygiénique des produits

    Maîtrise de la qualité hygiénique en production laitière : l’application du HACCP en élevage 

    HEUCHEL V., PARGUEL P., DAVID V., LENORMAND M., LE MENS P.

    Etude de la croissance de Staphylococcus aureus dans le lait et les fromages de chèvre au lait cru 

    LE MENS P., LEFRILEUX Y., TORMO H., VERNOZY-ROZAND C.

    Procédures d’analyses de la composition de produits destinés à l’alimentation humaine ou animale 

    LEBEAU B., LOSTANLEN A., CADORET E., PRIN M., MOISAN J.P., LE VACON F.

    Staphylocoques - Entérotoxines staphylococciques- Produits laitiers - Risques en pathologie humaine 

    LAPEYRE C.

    Affiche • Apport d’outils de typage moléculaire à la compréhension de la circulation de salmonelles de l’élevage bovin au produit fini 

    MILLEMANN Y., BEHAR S., GAUBERT S., COLMIN C.

    Affiche • Escherichia coli producteurs de Vérotoxines : détermination des taux de portage chez les bovins et dans les aliments, comparaison des souches isolées 

    LIVRELLI V., PRADEL N., FORESTIER C., JOLY B., REYNAUD A., DE CHAMPS C.

    Affiche • Evolution au cours de l’alpage de la concentration en cellules somatiques du lait de vache 

    MARTIN B., LAMARCHE A., HAUWUY A., COULON J.B., POUTREL B.

    Affiche • Un cas atypique de chute de taux butyreux du lait avec une supplémentation de matières grasses végétales 

    DOREAU M., CHILLIARD Y.

    Affiche • Variations saisonnières du taux d’urée du lait de troupeau, effet du passage en prairie 

    DECRUYENAERE V., FABRY J., VAN REUSEL A., BARTIAUX-THILL N.

    Affiche • Influence du dénombrement cellulaire sur la composition et les aptitudes à la coagulation de laits de tank 

    LE ROUX Y., LAURENT F.

    Affiche • Influence des cellules somatiques sur les qualités technologiques du lait de chèvre et sur les caractéristiques des fromages de chèvre 

    MORGAN F., GASPARD C.E.

    Affiche • Caractérisation et origine des défauts de flaveur dans les fromages de chèvre 

    HEUCHEL V., LE MENS P., JAUBERT G., SAUVAGEOT G.

    Affiche • Les chutes de taux butyreux en élevage caprin 

    LE SCOUARNEC J., FONTANET J.M., BAUDOUIN B., KERSALE P.

    Affiche • Traitements de la litière au paraformaldehyde, qualité de l’air et qualité du lait de brebis 

    SEVI A., MUSCIO A., CASAMASSIMA D., ALBENZIO M., FIUME G.

    Affiche • Composition chimique et aptitude à la coagulation du lait de races bovines Modicana et Holstein élevées en Sicile (Italie) 

    MALDONATO R., MARTIN B., CHIOFALO V.

    Affiche • Toxicocinétique, dans le lait et le plasma de chèvre, de l’ergovaline, une mycotoxine de champignons endophytes du genre Neotyphodium 

    DURIX A., JAUSSAUD P., VIGIE A., GUIGUEN F., BONY S.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés