Tous les textes des 3R

Elevage et environnement

Environnement | Pollution | Ruminants (général)

Gestion de l’azote au pâturage : élaboration d’un outil d’aide à la décision

HENNART S. (1), FABRY L. (2), VANDENBERGHE C. (3), STILMANT D. (1)

(1) Section Systèmes agricoles, rue de Serpont 100, B-6800 Libramont, Belgique, hennart@cra.wallonie.be

(2) Service Technico-économique, AWE, Rue de la clef, 41, B-4650 Herve, Belgique

(3) GRENERA, Faculté des Sciences agronomiques, passage des Déportés 2, B-5030 Gembloux, Belgique

INTRODUCTION

Le programme de gestion durable de l’azote est entré en vigueur en région wallonne le 29 novembre 2002. Il a pour objectif la limitation des pertes d’azote sur le territoire wallon en vue de préserver la qualité des eaux souterraines et de surface. En 2007, la région wallonne a défini de nouvelles zones vulnérables, notamment dans la zone herbagère du Pays de Herve accompagnées de nouvelles normes en termes d’épandage et de rejets azotés.

Comment intégrer des facteurs tels que le pâturage ou la fumure dans un indicateur de risque de perte d’azote par lessivage à l’échelle de la parcelle, indicateur qui pourra être extrapolé, au sein des systèmes herbagers, à l’échelle de l’exploitation (Farrugia et al., 1997) ? Actuellement, l’indicateur le plus communément utilisé est celui du bilan azoté que l’on essaye de valider par la mesure de l’azote potentiellement lessivable (APL) présent au sein de profils de sol en fin de saison. Mais cet indicateur, dans sa version actuelle, ne permet pas d’intégrer des paramètres tels que la période ou la forme des apports et reflète, dès lors, assez mal les risques réels de perte.

Environnement | Pollution | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière