Tous les textes des 3R

Bien-être

Bien-être - Comportement | Génétique | Ovins à viande | Ovins laitiers

Analyse génétique de la réactivité comportementale chez les ovins : pour une stratégie combinant bien-être animal et production

BOISSY A. (1), LIGOUT S. (1), FOULQUIE D. (2), GAUTIER A. (1), MORENO C. (3), DELVAL E. (1), FRANCOIS D. (3), BOUIX J. (3)

(1) INRA UR 1213 Herbivores, Equipe Adaptation et Comportements Sociaux, F- 63122 Saint-Genès Champanelle

(2) INRA UE 321 la Fage, Saint Jean et Saint Paul, F-12250 Roquefort-sur-Soulzon

(3) INRA UR 631 Amélioration Génétique des Animaux, F-31326 Castanet-Tolosan Cedex

RESUME

L’évolution des pratiques d’élevage (réduction des contacts de l’éleveur avec ses animaux et augmentation de la taille des troupeaux) se traduit entre autres par une moindre familiarisation des animaux à l’homme, qui accentue les réponses de stress lors des interventions de routine. La moindre assistance par l’éleveur impose en outre aux animaux une plus grande autonomie comportementale. Par ailleurs, les attentes sociétales en matière de bien-être des animaux d’élevage se renforcent. La sélection génétique sur la réactivité à l’homme et la sociabilité devrait améliorer l’adaptabilité des animaux aux nouvelles conditions d’élevage. Cette étude a pour objectifs de : 1) déterminer les effets génétiques sur la réactivité comportementale des ovins par analyse de l’héritabilité et recherche de locus à effets quantitatifs (QTL), 2) identifier d’éventuels liens avec les mesures de performance, et 3) d’estimer les interactions entre le génotype des animaux et le système d’élevage. Des agneaux de race Romane INRA-401 (n = 954 dont n = 493 issus de cinq pères différents), sont élevés en bergerie ou en plein air. Une fois sevrés, les agneaux sont soumis individuellement à des épreuves évaluant leur réactivité sociale et celle à l’homme. Des mesures zootechniques sont également effectuées sur les mâles à l’abattage et sur les agnelles à la mise bas. Les réactivités vocale et locomotrice à l’isolement et celle face à un homme mobile sont des caractères héritables (h2 = 0,37 ; 0,25 ; 0,32 respectivement). Une primo-détection de QTL analysée sur trois cent soixante-et-onze agneaux avec soixante-douze marqueurs microsatellites révèle plusieurs zones du génome en relation avec différents traits de comportement. Concernant les liens éventuels entre les caractères comportementaux et les paramètres de production, les corrélations phénotypiques trouvées sont très faibles ; les corrélations génétiques n’ont pas été estimées en raison du faible nombre de béliers à la fois pères et grands-pères maternels. Quant au type d’élevage, dans la limite des résultats préliminaires, il ne semble pas interférer avec la réactivité comportementale des individus de parenté proche puisque les pères et le système d’élevage présentent peu d’interactions. Une sélection sur la réactivité à l’homme et l’attraction sociale serait envisageable afin de concilier bien-être animal et impératifs de production.

Bien-être - Comportement | Génétique | Ovins à viande | Ovins laitiers

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière