Tous les textes des 3R

Elevage et environnement

Bovins laitiers | Environnement | Pollution | Systèmes d’élevage

Flux d’azote dans les fermes laitières intensives de l’Espace Atlantique Ouest européen : diagnostic des niveaux de pertes d’azote vers l’eau et l’air (projet Green Dairy)

CHAMBAUT H. (1,3), RAISON C. (2,3), LE GALL A. (2, 3), PFLIMLIN A. (4)*

(1) Institut de l’Elevage, B.P. 70510, 49105 Angers Cedex 02

(2) Institut de l’Elevage, B.P. 85 225, 35652 Le Rheu Cedex

(3) Unité Mixte Technologique "Recherche et Ingénierie en Elevage Laitier" B.P. 85 225, 35652 Le Rheu Cedex

(4) Institut de l’Elevage, B.P. 75 595 Paris cedex 12

RESUME

Les onze régions de l’Espace Atlantique participant au projet européen Green Dairy réalisent près d’un quart de la production laitière de l’UE-15 (Chatellier et al 2006). Bien que situées dans une même zone sous influence océanique, elles présentent une grande diversité de milieux et de structures d’exploitation : en Irlande du sud, on produit 10000 l de lait par hectare avec des systèmes 100 % herbe ; dans la région de Porto, la double culture (maïs et RGI) produit 25 à 30 tMS/ha/an et nourrit 4 à 5 VL/ha. Les échanges entre les 139 éleveurs laitiers impliqués dans le projet ont permis de cerner la diversité des pratiques, des contextes économiques et de positionner les atouts et contraintes des exploitations françaises de l’Ouest. Sur le plan environnemental, malgré une gestion plus économe des intrants dans les systèmes laitiers étudiés de l’Ouest de la France et des excédents d’azote et de phosphore dans les exploitations parmi les plus faibles du projet (voisins de 100 kg N/ha SAU et 30 kg P2O5/ ha SAU), les résultats sur la qualité de l’eau ne sont pas toujours au rendez-vous. La mobilisation des données statistiques régionales (pluviométrie, pression agricole, part des surfaces agricoles et non agricoles...) sous forme cartographique donne des éléments d’explication (Pflimlin et al, 2006). L’analyse des flux d’azote mesurés dans neuf stations expérimentales permet d’affiner la compréhension des processus à l’échelle de l’exploitation. Ainsi, cette étude semble indiquer un fort impact du système fourrager et du milieu sur les pertes vers l’eau. Dans les systèmes de culture fourragère français étudiés, avec des rotations prairies/cultures, les pertes d’azote varient fortement avec le drainage annuel. Elles se situent entre 30 et 60 kg N/ha SAU/an en moyenne pour des excédents voisins de 100 kg N/ha SAU/an. En revanche, les systèmes herbagers intensifs du nord, basés sur des prairies de longue durée, ont des pertes d’azote nitrique trois fois plus faibles, comprises entre 10 et 30 kg N/ha/an pour des excédents de bilan allant de 120 à 270 kg N/ha SAU/an. Ces résultats, couplés à ceux de la bibliographie, confirment la nécessité de prendre en compte non seulement les pratiques annuelles mais aussi la nature du système fourrager et les conditions de milieux pour évaluer un niveau de risque de lessivage dans les exploitations laitières.

Bovins laitiers | Environnement | Pollution | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière