Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins laitiers | Digestion - Métabolisme

Effets d’une supplémentation à base d’extrait d’ail (Allium sativa) et de cinnamaldéhyde sur la présence de résidus chez la vache laitière

FERME D (1)., AVGUSTIN G. (1), KAMEL C. (2)

(1) University of Ljubljana, Biotechnical Faculty, Zootechnical Department, Groblje 3, SI-1230 Domzale, Ljubljana, Slovenia

(2) Carotenoid Technologies, IQF Group, Poligono Industrial Francolí 30, 43008 Tarragona, Spain

INTRODUCTION

La production du méthane et son inhibition sont l’un des points clés des fermentations ruminales pour fournir plus d’énergie à l’animal ou réduire l’impact environnemental. Il a été démontré (Busquet et al., 2005 ; Busquet et al., 2006) que les extraits de plantes et leurs composés actifs ont des effets sur la dégradation de la protéine et l’évolution des acides gras volatils chez la vache laitière. Le lait produit par les vaches laitières est influencé par les caractéristiques de l’aliment ingéré, et il y a des questions sur l’effet de la supplémentation des rations par certains extraits (comme l’ail et la cannelle) a un effet sur le produit fini. Afin de répondre à cette question, un troupeau des vaches laitières en début de la lactation a été alimenté avec une ration totale mixte (RTM) supplémentée avec une produit à base de 7% d’ail (standardisé avec un niveau minimum de 70% de bisulfure de diallyl) et de 43% de cinnamaldéhyde pendant 30 jours afin d’évaluer la présence de résidus d’ail dans le lait produit.

Alimentation | Bovins laitiers | Digestion - Métabolisme

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière