Tous les textes des 3R

Santé

Caprins | Santé animale

Evaluation de la protéine recombinante HspB pour l’immunodiagnostic de la fièvre Q chez les caprins

FERNANDES ROUVIERE I. (1), ROUSSET E. (1), DUFOUR P. (1), SIDI-BOUMEDINE K. (1)., CUPO A. (2), THIERY R. (1)., DUQUESNE V. (1)

(1) Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments, AFSSA ; unité Pathologie des petits ruminants, 105 route des Chappes, BP111, 06902 Sophia Antipolis cedex, France

(2) Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire ; CNRS UPR411 - Université de Nice, Sophia Antipolis, 660 Route des Lucioles, 06500, Valbonne, France

INTRODUCTION

Coxiella burnetii est une bactérie intracellulaire responsable d’une zoonose, la fièvre Q. Différents tests sérologiques basés sur la reconnaissance de l’antigène total de Coxiella burnetii de phase I et II sont disponibles pour diagnostiquer la fièvre Q chez les ruminants. Ces tests peuvent donner des résultats discordants sur le terrain du fait de leur différence de sensibilité et des souches utilisées (Rousset et al., 2007). Pour surmonter ce problème, des tests ELISA basés sur des antigènes recombinants sont envisagés. Dans cette étude, la protéine du choc thermique HspB a été testée pour sa capacité à signer un stade d’infection.

Caprins | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière