Tous les textes des 3R

Systèmes d’élevage

Economie | Ovins à viande | Systèmes d’élevage

Comparaison de trois systèmes d’élevage ovin viande en zone de demi-montagne : Quelles adaptations pour quelles performances en 2012 ?

BENOIT M., LAIGNEL G.

Unité économie de l’élevage, Theix, 63122 St Genès-Champanelle

RESUME

L’élevage ovin allaitant français est soumis à une forte pression économique, avec en particulier une forte augmentation du prix des céréales et de l’énergie. Nous étudions par modélisation les adaptations possibles de trois systèmes d’élevage de zone de demi-montagne, pour une meilleure adaptation à ce contexte et dans l’hypothèse de modification de la PAC. Les principaux critères d’évaluation sont le résultat économique (revenu par travailleur), l’efficacité énergétique, les émissions de gaz à effet de serre (GES), et la sensibilité aux aléas techniques et économiques. Les résultats montrent que le système « trois agnelages en deux ans » (3/2) est le plus fortement touché par ce nouveau contexte, contrairement à des systèmes moins intensifs. Le système « petit », de faible dimension et avec un niveau de productivité animale inférieur, se situe parmi les meilleurs revenus grâce à de faibles charges et à une optimisation des soutiens publics ; il est ainsi moins sensible à l’augmentation des coûts de production et à des aléas techniques. Les fermes qui en ont la possibilité pourraient produire une partie du concentré nécessaire au troupeau en diminuant le nombre de brebis. Une telle adaptation non seulement limite la baisse du revenu, mais réduit aussi sa sensibilité aux aléas techniques et économiques par l’amélioration de l’autonomie alimentaire et la diminution globale des flux économiques. Le versement d’une nouvelle aide à la brebis significative (via l’article 68 de la PAC) permettrait au système 3/2 de conserver en partie son avantage économique. Dans ce nouveau contexte, la recherche d’une meilleure autonomie fourragère est déterminante, les systèmes plus autonomes présentant en outre une meilleure efficacité énergétique. Cependant, une moindre productivité du troupeau peut se traduire par une augmentation des émissions de GES par unité de poids carcasse.

Economie | Ovins à viande | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière