Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins à viande | Conduite d’élevage

Alimentation des broutards : ingestion et substitution entre aliments, efficacité d’utilisation de l’énergie

GARCIA-LAUNAY F. (1), GAREL JP. (2), MICOL D. (1), AGABRIEL J. (1)

(1) INRA-UR 1213 herbivores, Theix, 63122 Saint Genès Champanelle

(2) INRA-UE monts d’Auvergne, domaine expérimental de Marcenat, 15000 Marcenat

RESUME

Cette expérimentation avait pour objectif de quantifier l’ingestion et les substitutions entre lait, fourrage et concentré, et de préciser l’efficacité d’utilisation de l’énergie chez le broutard de trois à neuf mois. Trois lots de dix broutards (six Salers et quatre Limousins par lot) ont reçu des régimes contrastés en lait, foin et concentré. Les trois lots (L+, C+, C-) disposaient de foin à volonté et tétaient leur mère deux fois par jour. Les veaux du lot L+ tétaient en supplément une vache de race laitière une fois par jour et les animaux du lot C+ recevaient du concentré sub ad libitum. L’ingestion de lait en lot L+ (entre 3,6 et 5,5 kg / 100 kg PV / j en moyenne) est supérieure à celle des deux autres lots (entre 1,8 et 2,8 kg / 100 kg PV / j en moyenne). L’ingestion de foin est devenue progressivement supérieure pour le lot C- (de 1,0 à 1,3 kg MS / 100 kg PV / j) par rapport aux deux autres lots. La substitution entre foin et lait est très faible (0,03 à 0,08) et la substitution entre foin et concentré est plus importante (0,13 à 0,34) et conforme à la bibliographie. Le différentiel d’ingestion a permis une croissance supérieure chez les animaux des lots L+ et C+ (1,48 kg / j) par rapport au lot C- (1,06 kg / j) sans différences notables de composition corporelle au sevrage. L’efficacité alimentaire du gain de poids vif des lots L+ et C+ a été supérieure à celle du lot C- chez les Limousins, mais comparable chez les Salers. Les broutards Limousins ont particulièrement bien valorisé les rations distribuées en lots L+ et C+. Ces résultats confirment que les broutards Salers peuvent être conduits sans ou avec peu d’apport de concentré avant sevrage quand la production laitière des mères atteint 10 kg / j en moyenne. Les veaux Limousins ont confirmé leur bonne capacité de valorisation du lait et du concentré.

Alimentation | Bovins à viande | Conduite d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière