Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Complémentation | Digestion - Métabolisme

Effet d’un apport oral de composés aromatiques sur la dégradation ruminale des protéines, des fibres et de l’amidon en fonction de la nature de la ration

NOIROT V. (1), BAYOURTHE C. (2)

(1) Phodé, Z.I. Albipôle, 81150 Albi-Terssac

(2) UMR 1289 INRA-INPT-ENVT ’TANDEM’ Tissus animaux, nutrition, digestion, écosystèmes et métabolisme, ENSAT Avenue de l’Agrobiopole - BP 32607 F-31326 Auzeville Tolosane

INTRODUCTION

Les huiles essentielles (HE), notamment celles riches en composés phénoliques (carvacrol, thymol), en alcools ou en aldéhydes (aldéhyde cinnamique, citral) présentent le pouvoir antibactérien le plus élevé (Friedman et al., 2002). Une récente analyse (Noirot et al., 2007) des données bibliographiques a montré que les HE contenant des phénols ou de l’aldéhyde cinnamique conduisaient à une diminution des concentrations en ammoniac et en acides gras volatils, et à une augmentation du pH, témoignant d’une réduction des fermentations ruminales et donc d’une action de ces composés sur les microorganismes du rumen, dont on sait que le profil est déterminé par la nature de la ration. L’objectif de cette étude était de mesurer les effets du produit Oléobiotec® (Phodé) à base des composés aromatiques carvacrol (O1) ou cinnamaldéhyde (O2) sur la disparition ruminale de différentes matières premières (MP) riches en protéines (soja), en amidon (maïs) ou en parois végétales (luzerne), chez des animaux recevant deux types de ration.

Alimentation | Complémentation | Digestion - Métabolisme

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière