Tous les textes des 3R

L’insémination

Ovins à viande | Ovins laitiers | Reproduction

Etude in vivo par endoscopie à fluorescence du transport et de la survie des spermatozoïdes de bélier dans le tractus génital femelle

DRUART X. (1), COGNIE J. (1), BARIL G. (1), CLEMENT F. (2), DACHEUX J.L. (1), GATTI J.L (1)

(1) UMR 6175 INRA, CNRS-université de Tours-Haras nationaux, Nouzilly, France

(2) INRIA, Paris, France

RESUME

La fertilité de la semence ovine après insémination cervicale diminue fortement après vingt quatre heures de conservation à 15°C, ce qui constitue un frein important à la diffusion de la génétique ovine au-delà des bassins de production. Cette chute de fertilité a lieu tandis que la qualité apparente de la semence, estimée selon les paramètres actuels de qualité in vitro, est maintenue. Cette baisse de fertilité pourrait être expliquée par une diminution de l’aptitude des spermatozoïdes à transiter dans les voies génitales femelles. Pour valider cette hypothèse, nous avons développé une méthode originale de suivi des spermatozoïdes dans les voies génitales femelles à l’aide d’un système d’imagerie par endoscopie à fluorescence. Grâce à cette méthode, nous avons pu montrer que la conservation de la semence de bélier pendant vingt quatre heures altère l’aptitude des spermatozoïdes à atteindre le site de fécondation. En effet, la conservation de la semence entraîne une diminution de la traversée par les spermatozoïdes du col de l’utérus ainsi que de leur transit jusqu’à l’oviducte. De nouvelles méthodes de conservation de la semence permettant le maintien de cette activité biologique sont donc à mettre au point.

Ovins à viande | Ovins laitiers | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière