Tous les textes des 3R

L’insémination

Caprins | Reproduction

Résultats du programme d’insémination artificielle dans les trois races caprines autochtones d’Andalousie

ARREBOLA F. (1), GIL MJ. (2), MUÑOZ E. (3), GONZALEZ O. (4), MESA O. (1)

(1) IFAPA Centro de Hinojosa, Ctra elViso, km 2, 14270 Hinojosa, España

(2) Sociedad Cooperativa Ganadera del Valle de los Pedroches COVAP, Pozoblanco, Córdoba

(3) Asociación Nacional de Criadores de Caprino de Raza Florida. Córdoba

(4) Asociación Nacional de Criadores de Caprino de Raza Payoya. Algodonales (Cádiz)

INTRODUCTION

En Espagne, l’Andalousie est la région la plus importante en terme de recensement caprin avec 45 % du cheptel (1300000 têtes) et 57 % de la production laitière nationale (Memoria, 2007). Bien que les améliorations atteintes dans les infrastructures (alimentation, aspects sanitaires et organisationnels) aient été acceptables, le progrès au niveau génétique est pratiquement nul. Les différentes associations d’éleveurs de caprins laitiers (races Murciano-Granadina (M-G), Malagueña, Florida et Payoya) ont comme objectifs la conservation, l’amélioration et promotion de ces races bien adaptées au climat andalou. Les races présentant les effectifs les plus importants sont la M-G et la Malagueña. Florida et Payoya comptent moins de 10000 animaux.

La technique d’IA actuellement utilisée correspond à celle décrite par Corteel et Leboeuf (1987) et Evans et Maxwell (1987). Les problèmes de son application viennent des limitations liées à des facteurs physiologiques, comme la photopériode et la configuration anatomique du cervix de la chèvre (Bunch et Ellswoth, 1981).

Caprins | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière