Tous les textes des 3R

Alimentation

Aliment concentré | Alimentation | Ovins à viande

Intérêts des mélanges fermiers pour l’engraissement des agneaux sevrés dans un objectif de diminution des coûts de production

GAUTIER D. (1), DEMARQUET F. (2), SAGOT L. (3)

(1) Institut de l’élevage, maison régionale de l’élevage 04100 Manosque, France

(2) Ferme expérimentale de Carmejane 04510 Le Chaffaut, France

(3) Institut de l’élevage, ferme expérimentale du Mourier, 87800 Saint Priest Ligoure, France

RESUME

La valorisation des céréales, des protéagineux ou de fourrages riches en matières azotées produits sur l’exploitation constitue une réponse possible à la traçabilité des matières premières. Plus récemment, l’envolée du cours des matières premières a conduit les éleveurs à rechercher une maîtrise de leurs coûts alimentaires. En matière d’utilisation de mélanges fermiers, des enquêtes en élevage avaient montré que les pratiques des éleveurs étaient très diversifiées. Les références étant insuffisantes, entre 2001 et 2006, un programme de travail portant sur les aliments fermiers pour la finition des agneaux a été développé par l’Institut de l’élevage, en collaboration avec les fermes expérimentales ovines de Carmejane (04), du Mourier (87), de Mauron (56) et de Glane (24). Globalement, les vitesses de croissance obtenues avec les régimes associant les céréales à un protéagineux ou du foin de légumineuses sont inférieures comparées à celles réalisées avec soit un aliment complet soit une céréale complétée d’un aliment azotée du commerce (25 ou 30 % MAT). Cependant, les qualités de carcasses sont identiques voire améliorées sur le plan de la qualité des gras de couverture. Avec des modalités de calcul basées sur l’achat de toutes les matières premières, les rations à base de graines de protéagineux ou de légumineuses sont les moins onéreuses (0,77 € par kilo de gain de poids vif), ensuite viennent celles à base de complémentaire azoté du commerce et les rations céréale unique et foin de légumineuses (0,83 €). Les rations à base d’aliment complet restent les plus élevées (1,13 €).

Aliment concentré | Alimentation | Ovins à viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière