• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • De la suppression des quotas laitiers à une contractualisation entre les producteurs et les transformateurs : quelles implications productives pour les éleveurs de l’Ouest ?

    LELYON B. (1), CHATELLIER V. (2), DANIEL K. (3)

    (1) Institut de l’élevage – 149 rue de Bercy – 75595 Paris Cedex 12 – France

    (2) INRA – UR2234 – LERECO – rue de la Géraudière – 44316 Nantes – France

    (3) École supérieure d’agriculture – LARESS – 55 rue Rabelais – 49007 Angers - France

    RESUME

    Les mesures décidées dans le cadre du « bilan de santé » de la PAC prévoient la suppression des quotas laitiers à l’horizon 2015. Moyennant la construction d’un modèle de type « bioéconomique », cette communication discute des implications productives et économiques de la mise en œuvre d’un système de contractualisation (producteur / transformateur) du type double volume (contrats A et B) et double prix (prix inférieur pour le contrat B). Le modèle, utilisé pour quatre cas types, cherche à maximiser le revenu de l’agriculteur, tout en tenant compte d’un ensemble de contraintes (réglementaires, structurelles, zootechniques, agronomiques et environnementales). L’incitation à produire du lait en contrat B dépend principalement de la méthode de fixation du prix (variable ou fixe) et des substitutions possibles entre productions agricoles.

    Télécharger le fichier PDF (423.4 ko)

    Voir tous les textes de : Chatellier V. | Daniel K. | Lelyon B.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins laitiers | Economie | PAC

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés