Tous les textes des 3R

Santé - Sécurité des aliments

Ovins à viande | Parasitisme | Santé animale

Étude de l’effet d’une alimentation à base de feuilles de manioc sur le parasitisme gastro-intestinal et sur la croissance d’agneaux

MARIE-MAGDELEINE C. (1), MAHIEU M. (1), PHILIBERT L. (1), DESPOIS P. (2), ARCHIMEDE H. (1)

(1) INRA UR143 unité de recherches zootechniques, Centre INRA Antilles Guyane, domaine Duclos, 97170 Petit Bourg, Guadeloupe (French West Indies)

(2) INRA UE503, plateforme tropicale d’expérimentation sur l’animal, Centre INRA Antilles Guyane, domaine Duclos, 97170 Petit Bourg, Guadeloupe (French West Indies)

INTRODUCTION

Face au manque de durabilité à moyen terme des anthelminthiques de synthèse, et à l’exigence des consommateurs, le secteur de l’élevage se trouve contraint de mettre en œuvre de nouveaux moyens de contrôle du parasitisme. Une des solutions pourrait être d’utiliser les molécules bioactives des plantes. Certaines plantes contiennent des métabolites pouvant leur permettre d’être des nutricaments, c’est-à-dire de nourrir et soigner à la fois. Les feuilles de manioc sont riches en tannins condensés et en protéines (Phengvichith et Ledin, 2007). De plus, des travaux chez la chèvre (Dung et al., 2005, Nguyen et al., 2005, Sokerya, 2007) ont démontré leur action protectrice à l’encontre des nématodes gastro-intestinaux.
L’objectif premier de cet essai est de tester et d’expliquer l’effet des feuilles de manioc sur le parasitisme par Haemonchus contortus chez le mouton Martinik. Le second objectif est d’évaluer ce fourrage en tant que source de protéines pour la croissance des agneaux.

Ovins à viande | Parasitisme | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière