Tous les textes des 3R

Génétique

Bien-être - Comportement | Bovins à viande | Génétique

Quel critère de sélection en ferme pour améliorer la docilité des veaux Limousins ?

BENHAJALI H. (1, 2), BOIVIN X. (2), SAPA J. (1), PELLEGRINI P. (1), LAJUDIE P. (3), BOULESTEIX P. (3), NEUTS E. (4), PHOCAS F. (1)

(1) INRA,UMR 1313 GABI, 78352 Jouy-en-Josas (2) INRA, UR1213 URH, 63122 Saint-Genès-Champanelle

(3) Institut de l’Elevage, 87069 Limoges (4) France Limousin Sélection, 87220 Boisseuil

INTRODUCTION

La docilité, définie en tant que « la facilité d’acceptation des manipulations imposées par l’homme » (Boivin et al., 2003) est un caractère qui prend une importance croissante dans les élevages de bovins allaitants en Europe en raison de l’agrandissement continuel des troupeaux et de la réduction des contacts entre l’homme et l’animal. Une sélection basée sur la docilité des animaux peut être un moyen d’améliorer le bien-être de l’éleveur et de l’animal en diminuant le stress de la manipulation. En France, il n’existe pas encore de tests en ferme mais depuis 1990, des mâles Limousin sont contrôlés sur leur comportement dans des stations de contrôle des reproducteurs en race Limousine (Sapa et al., 2006). Le test utilisé en station de contrôle sur descendance, dit de « docilité » même s’il a montré suffisamment de variabilité génétique pour permettre le développement de programmes de sélection (Le Neindre et al., 1995), est inapplicable en routine en ferme. L’objectif de cette étude était de mettre au point un critère de sélection pour évaluer la docilité des bovins en ferme qui soit adapté aux conditions d’élevage français.

Bien-être - Comportement | Bovins à viande | Génétique

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière