Tous les textes des 3R

Génétique

Bovins à viande | Bovins laitiers | Génétique

Estimation des effets du gène culard sur les caractères de production laitière au sein du rameau Blanc Bleu Belge de type mixte

COLINET F.G. (1), GENGLER N. (1, 2)

(1) Unité de zootechnie, Faculté universitaire des sciences agronomiques de Gembloux, 2 Passage des Déportés, 5030 Gembloux, Belgique

(2) Fonds national de la recherche scientifique, 5 Rue d’Egmont, 1000 Bruxelles, Belgique

INTRODUCTION

Le rameau Blanc Bleu Belge de type mixte (BBm) est apprécié pour sa rusticité, sa longévité, une bonne santé ainsi que pour ses bonnes performances de reproduction. Une délétion de onze paires de base (allèle mh) au sein du gène de la myostatine engendre le syndrome d’hypertrophie musculaire (plus connu sous le nom de type culard ; d’ailleurs, cet allèle mh est souvent appelé le gène culard). Bien que cet allèle mh soit très présent au sein du rameau Blanc Bleu Belge de type viandeux, seulement 41 et 39 % des animaux BBm sont respectivement mh/mh et mh/+.
Etant donné l’importance des effets du gène culard sur la conformation viandeuse des animaux et de son rôle potentiel indirect en production laitière, il nous a semblé intéressant de tenir compte de sa présence lors de l’évaluation génétique des animaux BBm. Néanmoins, il n’est pas envisageable et concevable de génotyper tous les individus de la population BBm. Dès lors, il a fallu modifier légèrement le modèle mixte utilisé pour pouvoir y incorporer ce génotype connu pour certains animaux. La méthodologie ici présentée permet l’estimation simultanée des effets polygéniques (plus connus sous le terme « valeur d’élevage », VE) et de l’effet du gène culard.

Bovins à viande | Bovins laitiers | Génétique

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière