Tous les textes des 3R

Sélection génomique

Caprins | Génétique | Génomique

Détection de SNP dans l’espèce caprine, un premier pas vers la génomique

PALHIERE I. (1), MORENO C. (1), KLOPP C. (2), CLEMENT V. (3), LECOMTE C. (4), MARTIN P. (5), RUPP R. (1), MULSANT P. (6)

(1)INRA UR631,SAGA, Castanet-Tolosan (2) INRA UR875, BIA, Castanet-Tolosan (3) Institut de l’élevage, Castanet-Tolosan (4)France contrôle laitier, Paris (5) Capgenes, Poitiers (6) INRA UMR444, LGC, Castanet-Tolosan

INTRODUCTION

L’évolution des technologies d’analyse du génome et de typage à haut débit ouvre des perspectives multiples pour permettre à la filière caprine française de conforter sa compétitivité au niveau mondial. La recherche de gènes ou QTL qui contrôlent des caractères d’intérêt est ainsi devenue plus efficace, permettant à terme d’améliorer l’efficacité de la sélection. Or, ces techniques sont coûteuses et il n’existe pas en caprins, contrairement aux bovins et aux ovins, de consortium international pour produire des séquences et des SNP (Single Nucleotide Polymorphism) à grande échelle. Le projet présenté ici vise donc à pallier ce retard en permettant de détecter 30 à 50 000 SNP caprins dans le but de produire des outils génomiques (puces SNP) et de les utiliser dans le cadre d’un programme de détection de QTL et de gènes de grande envergure chez la chèvre.

Caprins | Génétique | Génomique

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière