Tous les textes des 3R

Détection des chaleurs

Bovins à viande | Bovins laitiers | Conduite d’élevage | Conseil | Reproduction

La détection par les éleveurs des chaleurs des vaches : des pratiques et des logiques de décision très diverses

PONSART C. (1), FRAPPAT B. (2), GATIEN J. (1), CHANVALLON A. (3), CONSTANT F. (4), DISENHAUS C. (5, 6), SEEGERS H. (3), BLANC F. (7), RIBAUD D. (2), SALVETTI P. (1), PACCARD P. (2)

(1) UNCEIA, Département R et D, 13 rue Jouët, 94704 Maisons-Alfort

(2) Institut de l’Elevage, 149 rue de Bercy, 75595 Paris cedex 12

(3) UMT Santé des Troupeaux Bovins, UMR BioEpAR, Oniris-INRA, Institut de l’Elevage, BP 40706, 44307 Nantes cedex 03

(4) UMR INRA-ENVA 1198, 7 avenue du Général de Gaulle, 94704 Maisons-Alfort

(5) Agrocampus Ouest, UMR 1080 Production du lait, 65 rue de Saint-Brieuc- CS84215. 35042 Rennes cedex

(6) INRA UMR 1080 Production du lait, 35590 Saint-Gilles

(7) Clermont Université, VetAgro Sup, UR 2008.03.102, EPR, BP 10448, 63000 Clermont Ferrand

RESUME

La présente communication basée sur 319 enquêtes propose une analyse des pratiques et des perceptions des éleveurs sur la détection des chaleurs des vaches et la mise à la reproduction. Les observations faites dans quatre zones allaitantes ont été comparées à une zone laitière servant de référence. Les résultats montrent que les pratiques de détection et les processus de décision pour la mise à la reproduction sont complexes et personnels. Les éleveurs se réfèrent en grande majorité à l’acceptation du chevauchement ; les émissions de glaires sont également jugées comme fiables, alors que les signes sexuels secondaires sont moins fréquemment pris en compte par les éleveurs allaitants que par les éleveurs laitiers. De même les pratiques de conseil apparaissent très variables selon les zones.

Bovins à viande | Bovins laitiers | Conduite d’élevage | Conseil | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière