• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • L’effet de la stratégie d’alimentation sur la reproduction des vaches laitières varie selon la race et les différentes phases du cycle de reproduction

    CUTULLIC E. (1,2,3), DELABY L. (1,2), GALLARD Y. (4), DISENHAUS C. (1,2)

    (1) INRA, UMR1080 Production du lait, 35590 St-Gilles, France

    (2) Agrocampus-Ouest, UMR1080 Production du Lait, 35000 Rennes, France

    (3) Haute Ecole Suisse d’Agronomie, 3052 Zollikofen, Suisse

    (4) INRA, UE326 Domaine expérimental du Pin-au-Haras, 61310 Exmes, France

    RESUME

    L’ensemble des performances de reproduction se sont dégradées au cours des 30 dernières années, et ce dans de nombreux systèmes laitiers. L’objectif de notre étude est d’évaluer la reproduction de vaches laitières conduites en vêlages groupés d’hiver, soumises à deux stratégies d’alimentation, pour les deux races Holstein et Normande. L’étude des étapes successives du processus reproductif (cyclicité, chaleurs, fertilité) a été permise par la combinaison d’un dosage tri-hebdomadaire de la progestérone dans le lait, d’un suivi des chaleurs et de diagnostics de gestation. Sur 3 années, les conséquences d’un niveau d’apport alimentaire Haut ou Bas ont été évaluées sur l’ensemble des étapes. Le lot Haut a reçu une ration complète composée de 55 % d’ensilage de maïs, 15 % de luzerne déshydratée, 30 % de concentré en période hivernale et 4 kg de concentré durant la période de pâturage. Le lot Bas a été nourri sans concentré : 50 % d’ensilage d’herbe et 50 % de mi-fané en hiver, puis de l’herbe pâturée seule. Le lot Bas a produit moins de lait sur 44 semaines mais plus maigri après vêlage que le lot Haut (5207 vs 7457 kg, -1,28 vs -0,96 point d’état d’engraissement, P < 0,001). Les Normandes ont produit moins de lait et moins maigri que les Holstein. Le régime alimentaire n’a pas eu d’effet significatif sur la cyclicité, mais des effets notables sur les chaleurs dans les deux races et sur la fertilité en race Holstein. Dans le lot Bas, les ovulations ont été mieux détectées (74 vs 59 %, P < 0,001). En race Holstein, suite aux 1ère et 2e inséminations, les non-fécondations ou mortalités embryonnaires précoces ont été bien plus fréquentes dans le lot Bas que dans le lot Haut (52 vs 27 %, P < 0,001), mais les mortalités embryonnaires tardives ont été plus fréquentes dans le lot Haut (30 vs 9 %, P = 0,004). En fin de campagne, le taux de vaches gestantes n’a donc pas différé entre les deux stratégies alimentaires. Plus de Normandes ont été gestantes en fin de campagne (72 vs 54 %, P = 0,007), cette race ayant présenté moins d’anomalies de cyclicité et moins de mortalités embryonnaires tardives. Pour cette seule race, les vaches ont été gestantes plus rapidement dans le lot Bas que dans le lot Haut, du fait d’ovulations mieux détectées. En conclusion, une même stratégie d’alimentation peut avoir des effets bénéfiques à certaines étapes du cycle de reproduction, des effets négatifs à d’autres ; ces effets peuvent être marqués pour une race, sans réel impact pour une autre.

    Télécharger le fichier PDF (502.1 ko)

    Voir tous les textes de : Cutullic E. | Delaby L. | Disenhaus C. | Gallard Y.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Alimentation | Bovins laitiers | Reproduction

    Autres textes des

    3R 2010 - Séance :

    Reproduction

    Production d’embryons in vivo et transfert chez les petits ruminants : synthèse des applications / résultats selon les races 

    BARIL G., GUIGNOT F.

    Evolution de la fertilité et impact de la FCO sur la reproduction du cheptel laitier français 

    LE MEZEC P., BARBAT-LETERRIER A., BARBIER S., de CREMOUX R., GION A., PONSART C.

    Affiche • Bilan de reproduction et de longévité issus d’observations et d’essais réalisés sur le vêlage à 36 mois de génisses laitières en stations expérimentales  

    LE COZLER Y., PECCATTE J.R., GALLARD Y., TROMMENSCHLAGER J.M., DELABY L.

    Affiche • Les orchites chez le bélier Rembi (Algérie). Observations cliniques et histo-pathologiques  

    BOUCIF A., AZZI N., BOULKABOUL A., TAINTURIER D., SAIDI D.

    Affiche • Gènes différentiellement exprimés dans le tissu adipeux de vaches laitières portant des haplotypes contrastés pour un QTL de fertilité femelle du chromosome 3 

    COYRAL-CASTEL S. , RAME C., ELIS S., COGNIE J., FRITZ S., LECARDONNEL J., HENNEQUET-ANTIER C., MARTHEY S., ESQUERRE D., DUPONT J.

    Affiche • Etude des tendances de la longévité et des paramètres de reproduction chez la vache Holstein en Tunisie 

    BEN SALEM M., BOURAOUI R., HAMMAMI M., HANINI M.

    Affiche • Effet des jours longs et de la mélatonine sur la réponse à l’effet mâle chez la chèvre Sarde 

    EPIFANI G., BOMBOI G., SECHI P., PASCIU V., FLORIS B.

    Affiche • En vêlages groupés, allonger la lactation pour un vêlage tous les 18 mois : quelles conséquences sur les performances laitières ? 

    BROCARD V., TROU G., PORTIER B., FRANCOIS J., LE GUENIC M., JOUANNE D., DISENHAUS C., LARUE A.

    Affiche • Une augmentation de l’apport alimentaire en acides gras de type oméga 3 ne modifie pas la qualité des ovocytes et embryons produits par OPU/FIV chez des génisses Holstein 

    SAINT-DIZIER M., GRIMARD B., JOLY C., HUMBLOT P., PONTER A.A.

    Affiche • Etablissement de schémas de synchronisation des chaleurs adaptés aux brebis Boujaâd sous différentes conditions d’élevage 

    EL AMIRI B., DRUART X., DERQAOUI L.

    Affiche • Caractérisation de 90 000 lactations « longues » de vaches de race Prim Holstein 

    TROU G., PIQUEMAL B., BROCARD V., DISENHAUS C., HERISSET R., JOUANNE D., LE GUENIC M., PORTIER B.

    Affiche • Effet du type de synchronisation des chaleurs sur les paramètres de la reproduction des brebis Ouled Djellal dans la steppe algérienne 

    SAFSAF B., TLIDJANE M.

    Affiche • Effet de la synchronisation et de l’insémination artificielle sur la productivité de l’élevage ovin dans la région semi aride algérienne 

    BELKASMI F., MADANI T., SEMARA L., ALLOUCHE L., MOUFFOK C.

    Affiche • Pratiques d’alimentation entre le vêlage et l’insémination, gestion du tarissement et production laitière en élevages Prim’Holstein : effets sur la fertilité 

    FRERET S., GATIEN J., SALVETTI P., HUMBLOT P., PACCARD P., PONSART C.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés