Tous les textes des 3R

Génétique

Bovins à viande | Génétique | Reproduction

Relation entre l’ouverture pelvienne et l’aptitude génétique au vêlage en race bovine Charolaise

RENAND G. (1), VINET A. (1), KRAUSS D. (2), SAINTILAN R. (1)

(1) UMR1313 GABI, INRA, 78352 Jouy en Josas

(2) UE332 BOURGES, INRA, Domaine de la Sapinière, 18390 Osmoy

RESUME

Parallèlement à l’enregistrement des performances des veaux à leur naissance, l’ouverture pelvienne a été systématiquement mesurée sur les vaches adultes ainsi que sur les génisses et les jeunes mâles du troupeau de race Charolaise de l’INRA à Bourges. Les femelles ont été inséminées avec un échantillon de 82 taureaux pour un premier vêlage à 3 ans, suivi de 3 autres campagnes de reproduction. Le poids et la note de condition de naissance (1, sans aide, à 4, césarienne) ont été enregistrés sur 3836 veaux. Le poids et l’ouverture pelvienne ont été mesurés à 12, 18 et 24 mois pour les génisses en croissance et à chaque vêlage pour les vaches adultes sur 347 femelles fondatrices et 1427 descendantes. Le poids et l’ouverture pelvienne ont également été mesurés sur 1294 descendants mâles avant leur abattage à 15 ou 19 mois d’âge.

La note de difficulté et le poids à la naissance ont été analysés par un modèle animal avec effets génétiques directs et maternels. Les mesures d’ouverture pelvienne et de poids ont été analysées avec un modèle animal ne comportant que des effets génétiques directs. Pour quantifier la variabilité d’origine génétique, l’ensemble de la généalogie connue sur 6 générations a été prise en compte. Les paramètres génétiques ont été calculés à partir des variances et covariances estimées par la méthode REML dans des modèles multicaractères.

Les héritabilités directes et maternelles des conditions de naissance sont respectivement de h²=0,25 et h²=0,08 et l’héritabilité de l’ouverture pelvienne au vêlage est de h²=0,21. Les effets génétiques directs des difficultés de naissance sont très étroitement corrélés (Rg=+0,91) avec ceux du poids à la naissance. Les effets génétiques maternels sur les difficultés de naissance sont non seulement étroitement et négativement corrélés avec l’ouverture pelvienne des vaches (Rg=-0,77), mais aussi avec celle des génisses (Rg=-0,62) et des jeunes mâles en croissance (Rg=-0,82). Ces résultats originaux permettent de quantifier l’impact relatif du poids à la naissance des veaux et de l’ouverture pelvienne des vaches sur le déterminisme génétique des conditions de naissance et surtout de proposer la mesure de l’ouverture pelvienne de jeunes mâles candidats à la reproduction comme critère de sélection pour améliorer l’aptitude au vêlage des vaches.

Bovins à viande | Génétique | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière