Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins à viande | Digestion - Métabolisme

Estimation de la digestibilité de la ration de taurillons Salers à partir d’un marqueur indigestible : l’ytterbium

GARCIA-LAUNAY F. (1), CONSTANT I. (1), EGAL D. (2), VIMAL T. (1), DE LA TORRE A. (1) et AGABRIEL J. (1)

(1) INRA-UR1213 Herbivores, Theix, 63122 Saint-Genès Champanelle

(2) INRA-UE1296 Monts d’Auvergne, 63820 Laqueuille

INTRODUCTION

L’administration de marqueurs indigestibles tels que l’ytterbium permet d’estimer les quantités de matières sèches ingérées au pâturage ou encore la digestibilité d’une ration lorsque les quantités ingérées sont connues (Demarquilly et al., 1995). L’ytterbium traverse le tube digestif et sa dilution dans les fèces est utilisée pour calculer la quantité totale de fèces excrétée par jour. Cette méthode permet de tester l’effet comparé de traitements expérimentaux sur la digestibilité ou les quantités ingérées. La justesse de la valeur absolue obtenue est par contre moins connue. La lourdeur de la méthode lui fait aussi préférer l’application d’équations de prévision à partir de l’azote fécal, mais ces dernières ne sont établies que pour des vaches laitières avec des rations herbe (Peyraud, 1998). Les objectifs de notre étude étaient i) de comparer la justesse de la méthode de marquage à l’ytterbium avec la pesée des fèces excrétées pour estimer la digestibilité, et ii) d’établir une équation de prévision de la digestibilité à partir de l’azote fécal chez des taurillons en engraissement sur régime foin/concentré.

Alimentation | Bovins à viande | Digestion - Métabolisme

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière