Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins laitiers | Complémentation | Qualité lait

Efficacité d’un mélange de concentré protéique de luzerne et de graine de colza extrudée pour améliorer la composition en acides gras du lait de vache

DANG VAN Q.C. (1), COULMIER D. (2), MIGNOLET E. (1), FROIDMONT E. (3), LARONDELLE Y. (1), FOCANT M. (1 et 4)

(1) UC Louvain, 1348 Louvain-la-Neuve, Belgique

(2) Désialis, 51007 Châlons-en-Champagne, France

(3) Centre wallon de Recherches Agronomiques, 5030 Gembloux, Belgique

(4) Haute Ecole Charlemagne, 4500 Huy, Belgique

INTRODUCTION

Grâce à leur richesse en 18:3 n-3, les graines de lin extrudées sont devenues depuis quelques années une source privilégiée pour améliorer le profil en acides gras (AG) du lait. Cependant, l’Europe est tributaire de pays tiers pour son approvisionnement en graines de lin. Par ailleurs, le concentré protéique de luzerne (CPL) est une bonne source protéique (55 % de la MS) pouvant se substituer au tourteau de soja (TS). Le CPL contient aussi environ 10 % (base MS) de lipides riches en 18:3 n-3. De plus, en dénaturant les protéines, le traitement thermique du CPL protège mieux les lipides contre la dégradation ruminale que ne le fait l’extrusion des graines de lin (Bejarano et al., 2009). L’objectif de cette expérience était dès lors de comparer, in vivo, l’efficacité de transfert des acides gras polyinsaturés (AGPI), en particulier du 18:3 n-3, dans la matière grasse du lait de vache, d’une part pour un CPL associé à des graines de colza extrudées (GCE), et d’autre part, pour des graines de lin extrudées (GLE).

Alimentation | Bovins laitiers | Complémentation | Qualité lait

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière