Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins laitiers | Fourrage

Trois formes de consommation de la luzerne pour les vaches laitières

ROUILLÉ B. (1), LAMY J-M. (2), BRUNSCHWIG P. (3)

(1) Institut de l’Élevage – Monvoisin – BP 85225 – 35652 Le Rheu Cedex

(2) Chambre d’Agriculture du Maine-et-Loire – 14 avenue Jean Boxé – BP 646 – 49006 Angers Cedex 01

(3) Institut de l’Élevage – 9 rue André Brouard – BP 70510 – 49105 Angers Cedex 02

INTRODUCTION

Dans l’Ouest de la France, en conditions séchantes, plusieurs alternatives à l’ensilage de maïs telles que le sorgho ou les mélanges céréales protéagineux immatures ont été testés (Brunschwig et Lamy, 2008). La luzerne, autre solution déjà évaluée en ration sèche (Brunschwig et al., 2009), permet une récolte plus précoce et donc supporte un besoin moindre en eau. Ce fourrage riche en protéines est un complément intéressant dans des rations à base de maïs, exigeant en eau. Trois essais ont été menés à la ferme expérimentale des Trinottières (CA49) et ont permis de tester trois formes d’utilisation de la luzerne à hauteur de 50% des fourrages pour des rations destinées aux vaches laitières : le foin, l’ensilage et l’enrubannage.

Alimentation | Bovins laitiers | Fourrage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière