Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins à viande

Comparaison de deux rations de finition de jeunes bovins charolais à base de concentrés : l’une riche en parois, l’autre riche en amidon et lipides

MIALON M.M. (1), DORMION D. (1), MICOL D. (1), ORTIGUES-MARTY I. (1), PERY C. (2), NOEL T. (2), KRAUSS D. (2), RENAND G. (3), VEISSIER I. (1), DOREAU M. (1)

(1)INRA, UR1213 Herbivores, F-63122 Saint-Genès-Champanelle, France

(2)INRA, UE332 Domaine de la Sapinière F-18390 Osmoy, France

(3)INRA, UMR1313 Génétique Animale et Biologie Intégrative F-78352 Jouy en Josas Cedex

INTRODUCTION

L’incorporation de matières grasses dans les rations d’engraissement de bovins est aujourd’hui une pratique courante. Cela permet d’augmenter la teneur en énergie de la ration tout en limitant le caractère acidogène lié à une très forte proportion de céréales (Clinquart et al., 1995). A l’échelle de l’élevage, l’utilisation de lipides sous forme de graine de lin peut réduire les émissions de méthane et améliorer la qualité nutritionnelle de la viande. Cette étude décrit les performances de jeunes bovins charolais recevant des rations à base de deux concentrés de valeur énergétique différente, l’un riche en parois et l’autre en amidon et lipides (graine de lin).

Alimentation | Bovins à viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière