• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Empreinte carbone de la production de luzerne déshydratée : progrès récents liés au changement des techniques de récolte et à l’incorporation de plaquettes de bois comme source d’énergie de séchage. Impact sur la qualité du fourrage produit

    THIEBEAU P. (1), HAMEREL T. (2), CORSON M. (3), GABRIELLE B. (4)

    (1) INRA, UMR614 INRA-URCA Fractionnement des Agro-Ressources et Environnement, F-51686 Reims Cedex 2
    (2) LUZEAL, voie Chantereine, F-51520 Recy
    (3) INRA UMR SAS, 65 rue de Saint-Brieuc, F-35042 Rennes Cedex
    (4) INRA, AgroParisTech, UMR1091 EGC, BP01, F-78850 Thiverval-Grignon

    RESUME - La région Champagne-Ardenne est la première région de France de culture de luzerne pure, dont l’exploitation et la valorisation sont permises par la présence d’une industrie de déshydratation. Cette industrie prend en charge la récolte de la luzerne, sa déshydratation à haute température et sa commercialisation. Les fours utilisés dans ce processus utilisent beaucoup d’énergie non-renouvelable (ENR), essentiellement d’origine fossile (charbon), riche en carbone (C), pour évaporer l’eau du fourrage. À la récolte, le préfanage à plat de la luzerne permet de gagner plus de 7 points de teneur en matière sèche pour le fourrage acheminé à l’unité de production. Ceci se traduit par une réduction de 25 % de la quantité des émissions de C liées à la déshydratation, sans incidence sur la qualité protéique par rapport à la technique du préfanage en andain. Par ailleurs, la substitution de 10 à 15 % de l’ENR par des plaquettes de bois forestières permet une réduction supplémentaire de 10 % des émissions de C non renouvelable. Le gain global est donc de 35 %. Le bilan environnemental de la production de luzerne déshydratée (LD) montre qu’elle a un bilan C excédentaire (la culture fixe plus de C atmosphérique que la production de LD n’émet de C d’origine fossile), tandis que le bilan énergétique arrive à un état proche de l’équilibre. Si de gros efforts ont été consentis ces dernières années pour réduire cette empreinte, il reste des marges de progressions à exploiter. Les efforts en ce sens doivent être poursuivis.

    Télécharger le fichier PDF (248.6 ko)

    Voir tous les textes de : Corson M. | Gabrielle B. | Hamerel T. | Thiebeau P.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Environnement

    Autres textes des

    3R 2011 - Séance :

    Environnement

    Comparaison des flux en éléments (C, N, cendres, P et K) entre un système en stabulation entravée et un système en stabulation libre avec accumulation de fumier  

    MATHOT M., DECUYENAERE V., LAMBERT R., STILMANT D.

    Affiche • Analyse de cycle de vie : apports et limites de son application à la production de viandes bovines certifiées agriculture biologique 

    JURY V., MAGRAS C.

    Affiche • L’effet de l’enrichissement des rations en oméga 3 sur les impacts environnementaux des systèmes de production de viande bovine 

    NGUYEN T.T.H., van der WERF H.M.G., EUGENE M., VEYSSET P., DEVUN J., CHESNEAU G., DOREAU M.

    Affiche • Impact du choix des coefficients énergétiques sur les résultats de l’analyse énergétique : Exemple de la consommation énergétique des élevages bovins laitiers réunionnais 

    VIGNE M., PEYRAUD, J-L., LECOMTE, P.

    Affiche • Prédiction des émissions individuelles de méthane des bovins laitiers sur base des spectres moyen infrarouge des laits  

    VANLIERDE A., DELFOSSE C., DARDENNE P., FROIDMONT E., SOYEURT H., HAMMIDA M., MARTIN C., DEHARENG F.

    Affiche • Quels bénéfices environnementaux attendre de la présence de légumineuses en exploitations laitières ? 

    VERTES F., CORSON M., THIEBEAU P.

    Affiche • Place du changement climatique parmi les facteurs d’adaptation des systèmes fourragers dans les élevages laitiers du grand ouest de la France.  

    VERTES F., LEON A.S., AUSSEMS E., van TILBEURGH V., THENAIL C.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés