Tous les textes des 3R

Environnement

Bovins laitiers | Environnement

Prédiction des émissions individuelles de méthane des bovins laitiers sur base des spectres moyen infrarouge des laits

VANLIERDE A. (1), DELFOSSE C. (1), DARDENNE P. (1), FROIDMONT E. (2), SOYEURT H. (3 4), HAMMIDA M. (1), MARTIN C. (5), DEHARENG F. (1)

(1) CRA-W, Département Valorisation des Productions, 24 Chaussée de Namur, 5030 Gembloux (Belgique)
(2) CRA-W, Département Productions et Filières, 8 Rue de Liroux, 5030 Gembloux (Belgique)
(3) Gembloux Agro-Bio Tech - Université de Liège, Unité de Zootechnie, 2 Passage des Déportés, 5030 Gembloux (Belgique)
(4) Fonds de la Recherche Scientifique (FRS-FNRS), 5 Rue d’Egmont, 1000 Bruxelles (Belgique)
(5) UR1213 Herbivores INRA Clermont-Ferrand/Theix (France)

INTRODUCTION - A l’heure du réchauffement climatique, il est nécessaire d’identifier et de réguler les sources d’émissions de gaz à effet de serre. Bien que leur contribution soit faible, les bovins émettent du méthane (CH4) via leur mode de digestion. Afin de mieux contrôler le CH4 éructé par les bovins laitiers, une méthode précise et rapide d’estimation des émissions individuelles de CH4 serait intéressante. Dans cette optique, les travaux de Chilliard et al. (2009) et Dijkstra et al. (2011) se basent sur la composition en acides gras du lait. L’originalité des essais présentés ci-dessous est d’étudier les potentialités de prédiction du CH4 sur base du spectre moyen infrarouge (MIR) du lait, qui identifie, en plus des acides gras, de nombreux autres composés du lait.

Bovins laitiers | Environnement

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière