Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Bovins laitiers | Qualité des produits

Variations du taux d’urée dans des échantillons de lait individuels prélevés dans des troupeaux Tunisien

KAMOUN M. (1), TAYACHI L. (1), JEMMALI B. (1), ZOUARI K. (1), BESSADOK A. (2), BEN AYED Z. (3)
(1) Ecole Supérieure d’Agriculture 7030 Mateur Tunisie
(2) Tunisie Lait, Candia : Ferme Chergui Mateur 7030 Tunisie
(3) Ferme Route de Thyna km 8,5 Sfax 3018, Tunisie

INTRODUCTION

En Tunisie l’environnement varie considérablement lorsqu’on passe du Nord au Sud. Cette diversité des milieux naturels abrite une diversité des systèmes de production laitière. Dans les grands élevages laitier du nord Est, les fourrages sont autoproduits, la ration des vaches est composée d’ensilage, de verdure (bersim et graminées) de foin et d’aliments concentrés qui représentent environ 50% de la MS totale ingérée. Quant aux producteurs de lait dans le Centre Est de la Tunisie ils pratiquent une conduite alimentaire standard, hors sol qui repose exclusivement sur les aliments achetés (concentré, foin et paille). Le foin et la paille achetés sont de qualité médiocre. Ainsi les aliments composés sont utilisés comme complément dès la ration de base. Les niveaux d’incorporation sont extrêmement élevés, la part des aliments concentrés dépasse généralement 60% de la MS totale ingérée. Dans les deux cas les éleveurs doivent distribuer des rations qui couvrent les besoins de ces vaches de la race Holstein. Mais ces rations sont elles bien équilibrées ? On sait que le taux d’urée du lait est un outil fort utile pour évaluer l’équilibre entre les apports d’énergie et de protéine au rumen. Cet équilibre est indispensable à une alimentation efficace et à une production laitière optimale.

Bovins laitiers | Qualité des produits

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière