Tous les textes des 3R

Elevage et développement territorial

Bovins laitiers | Elevage et développement territorial

Rôle des herbages dans l’intégration de l’élevage bovin laitier dans les systèmes pluviaux polyculture-élevage des zones semi-arides de moyenne montagne algérienne

Khaled Abbas (1), Toufik Madani (2), Walida Riahi (3)

(1) INRA algérie – Sétif
(2) Université Fehat Abbas – Sétif
(3) INRF - Sétif

INTRODUCTION - La région des hautes plaines de Sétif (Algérie) connaît un développement intéressant de l’élevage bovin laitier basé sur l’exploitation de races européennes (Madani et Mouffok, 2009). Cet élevage est toutefois mené avec un faible recours aux cultures fourragères et pâturages naturels (Abbas et al, 2004). Par ailleurs, les surfaces herbagères naturelles sont soumises à de fortes pressions par une céréaliculture fortement soutenue par les pouvoirs publics (les prairies sont souvent labourées). La conduite alimentaire la plus répondue repose sur l’utilisation de foin d’avoine cultivé ou acheté associé à de grandes quantités de paille de céréales comme ration de base. En automne et au printemps, un pâturage des prairies naturelles et des jachères constitue un complément. L’utilisation d’aliments concentrés à base de maïs et de tourteaux de soja en grande quantités est aussi une règle générale notamment en hiver et lors des périodes de forts besoins. Ce papier tente de comprendre le fonctionnement des élevages laitiers et de ressortir le lien entre l’exploitation des prairies naturelles et leur durabilité. Ces dernières offrent en effet une ressource alimentaire de bonne qualité en périodes critiques pour l’élevage bovin comme elles produisent du foin utilisable en hiver. De plus, sur le plan environnemental le rôle des prairies reste primordial (biodiversité végétale, qualité de l’eau, puits de carbonne…).

Bovins laitiers | Elevage et développement territorial

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière