Tous les textes des 3R

Elevage et développement territorial

Elevage et développement territorial | Ruminants (général)

Typologie des agropasteurs d’une communauté sédentaire dans la steppe algérienne

MOUHOUS A. (1), GUERMAH H. (1), KADI S.A. (1), DJELLAL F. (2)

(1) Faculté des Sciences Biologiques et Sciences Agronomiques, Université Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou, Algérie
(2) Faculté des Sciences Agronomiques, Université Ferhat ABBAS de Sétif, Algérie

INTRODUCTION - Dans la steppe, l’élevage ovin constitue l’activité principale des ménages. La transhumance est peu pratiquée, mais concerne tout de même des cheptels de grande taille (en milliers de têtes) (Khéloufi, 2000). Actuellement, la quasi-totalité des populations steppiques s’est sédentarisée en zones périurbaines et sur parcours. L’effectif de leur cheptel ovin est de petite taille (entre 10 et 50 têtes), conséquence d’une longue période de sécheresse (Nédjraoui et Bédrani, 2008), ce qui a plongé les populations sédentaires dans une paupérisation accentuée par un processus de décapitalisation animale, parfois jusqu’à la perte totale du cheptel (Bédrani et Mouhous, 2008). Cette situation a engendré une nouvelle structure des usagers des parcours steppiques.
L’objectif de cette étude est de faire une typologie des groupes d’agropasteurs en milieu sédentaire pour mieux comprendre la diversité des systèmes d’élevage.

Elevage et développement territorial | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière