Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Bovins laitiers | Qualité des produits

Identification d’un indicateur de l’effet inhibiteur des acides gras polyinsaturés sur la matière grasse du lait de vache

MAXIN G. (1), RULQUIN H. (1), GLASSER F. (2)
(1) INRA - Agrocampus Ouest, UMR 1080 Production du Lait, F-35390 Saint-Gilles, France
(2) INRA, UR 1213 Herbivores, Theix, F-63122 Saint-Genès-Champanelle, France

INTRODUCTION

Les rations supplémentées avec des lipides riches en acides gras polyinsaturés (AGPI) sont connues pour causer, chez la vache laitière, de fortes chutes de la matière grasse (MG) du lait. Ces chutes de MG seraient liées à une inhibition de la lipogenèse mammaire par certains acides gras (AG) trans issus de la biohydrogénation ruminale. Cependant, les flux digestifs de ces AG mesurés in vivo ne permettent pas d’expliquer totalement les chutes de MG observées, suggérant l’existence d’autres AG ou d’autres mécanismes impliqués dans ces chutes de MG (Shingfield et al., 2010). En effet, d’autres nutriments, comme les AG volatils (AGV) ou le glucose, agissent également sur la sécrétion de MG du lait (Maxin et al., 2011).
Bien que l’effet des lipides sur la composition du lait ait été beaucoup étudié expérimentalement, l’identification des AG impliqués dans les chutes de MG se heurte à de nombreuses difficultés (modifications simultanées de plusieurs AG et altération du métabolisme ruminal avec les rations supplémentées en lipides, faible disponibilité en préparations pures d’AG trans…). L’objectif de ce travail était donc d’identifier, par une approche de modélisation, un critère reflétant l’effet inhibiteur des AGPI sur la sécrétion de MG du lait.

Bovins laitiers | Qualité des produits

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière