Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Bovins à viande | Qualité des produits

Caractéristiques du muscle Longissimus thoracis de vaches de l’AOP Maine Anjou

PICARD B. (1), DALLERY B. (1, 2), LEBEC G. (2), COUVREUR S. (2), JURIE C. (1), MICOL D. (1)
(1) INRA, UR1213 Herbivores, F-63122 Saint-Genès-Champanelle, France
(2) Unité de Recherche Système d’Elevage, Groupe Ecole Supérieure d’Agriculture, 55 Rue Rabelais F-49000 Angers, France

INTRODUCTION

L’AOP Maine-Anjou à été créée en 2004 à l’initiative de quelques éleveurs de la zone afin d’enrayer le déclin de la race en mettant en avant les spécificités de sa qualité bouchère. Cette AOP impose des conditions de production et ne peut concerner que des vaches de réforme et des bœufs de race Maine-Anjou renommée Rouge des Prés. Cette race, officiellement établie au début du XXème siècle, est issue du croisement de vaches « Mancelle » race laitière de la région d’Anjou et de taureaux « Durham » race à viande anglaise. Le caractère mixte de la Maine-Anjou fut longtemps un atout. Aussi ce n’est qu’à partir des années 80, poussées par la spécialisation de l’agriculture, que les orientations du schéma de sélection deviennent la viande. Cette spécificité génétique de l’actuelle Rouge des Prés est a priori responsable de l’originalité organoleptique de la viande Maine-Anjou AOP. L’objectif de cette étude conduite dans le cadre d’un projet PSDR Grand-Ouest, est de caractériser les muscles des vaches de l’AOP en termes de propriétés des fibres musculaires et du collagène, afin de mettre en évidence des spécificités pouvant être à l’origine de qualités de viande particulières.

Bovins à viande | Qualité des produits

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière