• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Quelles distorsions de concurrence entre les filières bovines françaises et allemandes ?

    MOTTET A. (1), PERROT C. (1) (1) GEB-Institut de l’Elevage, 149, rue de Bercy, 75595 PARIS Cedex 12

    RESUME L’Allemagne fait l’objet d’une attention particulière en ce qui concerne la compétitivité de son industrie. Cela résulte notamment d’une position forte sur les marchés à l’export. Cet article vise à présenter les principaux facteurs d’ordre réglementaire, fiscal, politique ou économique qui peuvent être à l’origine d’un avantage pour les filières bovines allemandes. Certains facteurs souvent cités apparaissent après analyse comme non distorsifs. D’autres sont sources d’un désavantage pour les filières françaises, souvent issu d’une réglementation plus exigeante qu’en Allemagne. C’est le cas du financement de l’équarrissage, des seuils des installations classées et du retrait des MRS. Certains avantages résultent de choix et d’orientations politiques différentes, et leur effet distorsif est discutable, comme les aides à l’investissement, la production de biogaz ou les usages de succession agricole. Enfin, certaines distorsions sont significatives et à l’origine d’avantages chiffrables pour les filières allemandes, comme les faibles niveaux de rémunération de la main d’œuvre étrangère dans les abattoirs allemands et le régime TVA des exploitations agricoles.

    Télécharger le fichier PDF (269.1 ko)

    Voir tous les textes de : Mottet A. | Perrot C.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins à viande | Economie | Europe

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés