• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Evolution des teneurs en ergovaline et lolitrème B dans des parcelles de Ray Grass anglais et de Fétuque élevée

    REPUSSARD C., ZBIB N., TARDIEU D. et GUERRE P. Ecole Nationale Vétérinaire, Unité Mycotoxicologie, 23 chemin des Capelles, BP87614, 31076 Toulouse Cedex 03

    INTRODUCTION

    Dans les fourrages alimentaires il est fréquent de rencontrer une association mutualiste entre certaines graminées et des champignons microscopiques endophytes : Neotyphodium coenophialum et Fétuque élevée ou N. lolii et Ray Grass anglais [Leyronas, 2005].

    Cette symbiose permet à la plante de résister à divers stress biotiques et abiotiques [Siegel et al., 1987] en partie grâce à la production de mycotoxines appartenant à la classe des alcaloïdes. Deux sont particulièrement identifiées comme toxiques pour le bétail : l’ergovaline (vasoconstrictrice) [Rottinghaus et al., 1991] et le lolitrème B (neurotoxique) [Gallagher et Hawkes, 1985].

    Un suivi de la production de ces toxines a été réalisé en 2010 en Aveyron sur deux espèces fourragères naturellement endophytées : Fétuque élevée et Ray Grass anglais.

    Télécharger le fichier PDF (214.8 ko)

    Voir tous les textes de : Guerre P. | Repusard C. | Tardieu D. | Zbib N.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Ruminants (général) | Securite des aliments

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés