• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Efficacité énergétique et émissions de GES de systèmes d’élevage bovin viande en Amazonie

    CLERC A.S. (1), BONAUDO T. (1), NAHUM B. (2), DIAS DE CASTRO R. (2), POCCARD-CHAPUIS R. (3) (1) AgroParisTech, UMR 1048 SAD-APT, 16 rue Claude Bernard, F-75231 Paris, France (2) Embrapa Amazônia Oriental, Tv Enéas Pinheiro s/n, Belém, Pa, CEP 66095-100 7, Brésil (3) CIRAD, UMR 0868 SELMET, Embrapa Amazônia Oriental, Tv Enéas Pinheiro s/n, Belém, Pa, CEP 66095-100 7, Brésil

    RESUME L’élevage au Brésil, 1er exportateur mondial de viande, serait responsable de plus de 75% des déforestations et 19% des émissions nationales de gaz à effet de serre (GES). L’objectif de notre étude est de mettre au point une première méthode de calcul d’efficacité énergétique et d’émissions de GES des systèmes d’élevage amazoniens, en se basant sur la méthode Planète. Une révision de l’ensemble des coefficients énergétiques et des facteurs d’émission de GES ainsi que l’ajout de certaines rubriques ont permis d’élaborer un logiciel de calcul adapté au contexte régional. Six systèmes d’élevage bovin allaitants ont été étudiés lors d’enquêtes directes : un naisseur, trois engraisseurs et deux naisseurs-engraisseurs avec des troupeaux compris entre 650 et 3700 têtes, des charges instantanées variables, liées à des gestions de pâturage et des pratiques alimentaires très diversifiées. Les consommations d’énergie sont en moyenne de 9 724 MJ/t poids vif/an (min=4 019 MJ/t, max=15 243 MJ/t). Les principaux postes, responsables de 56% à 93% des consommations d’énergie, sont les achats d’aliments, la fertilisation des pâturages et l’achat de carburant (et d’animaux pour les engraisseurs). Ces systèmes d’élevage basés sur des ressources herbagères abondantes, utilisant peu d’intrants et d’infrastructures sont peu consommateurs d’énergie, comparés aux autres systèmes dans le monde. Les différences d’efficacité énergétique sont liées à l’efficacité productive végétale et animale et non au degré d’intensité d’utilisation des intrants. Les émissions de GES sont importantes, en moyenne de 19,8 t eq CO2/ t poids vif/ an (min= 11,2 t eq CO2/t, max= 40,5 t eq CO2/t). La déforestation avec un amortissement linéaire sur 20 ans représente de zéro jusqu’à 75% des émissions totales. Nous avons aussi montré l’intérêt environnemental de systèmes productifs intégrant agriculture et élevage. Ces résultats à l’échelle des exploitations participent de la prise de conscience individuelle des éleveurs et renforcent les engagements locaux pour la « déforestation zéro ». La comparaison avec d’autres systèmes d’élevage dans le monde souligne l’intérêt d’une production animale maitrisée, en matière de déforestation et d’intensification, sous les tropiques humides. Plus largement cette étude montre la validité de cette méthode et devrait permettre de généraliser ces bilans.

    Télécharger le fichier PDF (393 ko)

    Voir tous les textes de : Bonaudo T. | Clerc A.S. | Dias de Castro R. | Nahum B. | Poccard-Chapuis R.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins à viande | Environnement | GES - gaz à effet de serre

    Autres textes des

    3R 2012 - Séance :

    Environnement

    Dynamique du carbone dans les sols de prairies issues de la déforestation de la forêt amazonienne : étude d’une chronoséquence en Guyane française 

    BLANFORT V., PONCHANT L., DEZECACHE C., STAHL C., FREYCON V., PICON-COCHARD C., HUGUENIN J., BLANC L., FONTAINE S.

    Affiche. • Emissions comparées d’ammoniac et de gaz à effet de serre en systèmes lisier et litière accumulée en bâtiment bovin lait 

    EDOUARD N., CHARPIOT A., HASSOUNA M., FAVERDIN P., ROBIN P., DOLLÉ J.B.

    Affiche. • Rôle du dromadaire pour le renouvellement du couvert floristique de ses parcours 

    CHEHMA A., TRABELSI H., SENOUSSI A.

    Affiche. • Intérêts Environnemental et Agronomique de la Biométhanisation Rurale Bovine dans le Contexte Tunisien 

    M’SADAK Youssef, BARAKET Salma

    Affiche. • Méta-analyse des effets d’additifs alimentaires sur la méthanogénèse des ruminants, in vivo. 

    PINEAU J., LONCKE C., EUGENE M.

    Affiche. • Efficience énergétique des systèmes mixtes agriculture-élevage en zone périurbaine de Sikasso, Mali Sud 

    VIGNE M., BA A., DEMBELE B., COULIBALY D.

    Affiche. • Analyse de la variabilité de l’efficience énergétique fossile dans les systèmes laitiers de l’Ouest de la France 

    VIGNE M., LELAN B., RUBIN B., FAVERDIN P., PEYRAUD J.L.

    Affiche. • Raisonner les périodes d’épandage des effluents d’élevage pour limiter les risques de pollution des eaux par les nitrates 

    GRAUX A.I., LARDY R., MANNEVILLE V., CARRERE P.

    Affiche. • Analyse de cycle de vie et Emergy : une méthode d’analyse environnementale combinée appliquée à un système bovin laitier 

    WILFART A., DUCHENE D., CORSON M.S.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés