• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Prévalence des Escherichia coli entérohémorragiques (EHEC) O157:H7, O26:H11, O103:H2, O145:H28 et O111:H8 dans le troupeau bovin en France

    BIBBAL D. (1), AUVRAY F. (2), KEROUREDAN M. (1), PEYTAVIN C. (2), FERRE F. (3), CARTIER P. (4), OSWALD E. (5), GAY E. (6), LOUKIADIS E. (3) et BRUGERE H. (1) (1) Inserm UMR1043, Inra USC 1360, INP-ENVT, 23 chemin des Capelles, 31076 Toulouse. (2) Anses, Laboratoire de Maisons-Alfort, 23 avenue du général de Gaulle, 94706 Maisons-Alfort. (3) Université de Lyon, VetAgro Sup, LMAP, LNR, 1 avenue Bourgelat, 69280 Marcy-l’Etoile. (4) Institut de l’élevage, Route d’Epinay, 14310 Villers Bocage. (5) Inserm UMR1043, Inra USC 1360, CHU de Toulouse-Purpan, BP 3028, 31024 Toulouse. (6) Anses, Laboratoire de Lyon, 31 avenue Tony Garnier, 69364 Lyon.

    RESUME - Cette communication présente les résultats de l’évaluation de la prévalence en France, pour chacune des catégories de bovins entrant dans la fabrication de la viande hachée, des « 5 EHEC typiques majeurs ». Ce sont les souches d’E. coli possédant les gènes stx et eae, et appartenant à un des cinq sérotypes suivants : O157:H7, O26:H11 ; O103:H2, O111:H8 et O145:H28. Plus précisément, chaque sérotype est spécifiquement associé à un variant particulier du gène eae. Les fèces de 1 318 bovins, (291 jeunes bovins de race laitière (JBL), 296 jeunes bovins de race à viande (JBV), 337 vaches laitières (VL) et 394 vaches à viande (VV)), ont été prélevées dans 6 abattoirs différents, d’octobre 2010 à juin 2011. Les criblages PCR en temps réel ont montré que 17,8% des prélèvements étaient positifs pour les associations de gènes recherchées (stx, marqueur de sérogroupe et variant eae associé). Au final, 96 souches d’E. coli appartenant à un des 5 sérotypes majeurs ont été isolées : 33 potentiellement EHEC (pEHEC) (souches stx-positives, potentiellement EHEC, car ayant toutes les caractéristiques génétiques d’un EHEC typique majeur) et 63 E. coli attachants et effaçants (AEEC : souches stx-négatives, mais ayant les autres caractéristiques d’un EHEC typique majeur). Parmi les 33 pEHEC isolés, 18 étaient des pEHEC O157:H7, 8 pEHEC O103:H2, 3 pEHEC O26:H11, 2 pEHEC O145:H28 et 2 pEHEC O111:H8. La prévalence des souches pEHEC (tous sérogroupes confondus) était de 4,5% chez les JBL, 2,4% chez les JBV, 1,8% chez les VL et 1,0% chez les VV. La prévalence de bovins porteurs de souches pEHEC était significativement (p<0,05) plus élevée chez les JBL. En conclusion, la démarche expérimentale utilisée dans cette étude a permis de tester un nombre important de fèces de bovins et d’obtenir une estimation fiable de la prévalence des « 5 EHEC typiques majeurs » dans le cheptel bovin français. Cette prévalence reste faible et le sérotype O157:H7 a été le plus fréquemment isolé.

    Télécharger le fichier PDF (209.9 ko)

    Voir tous les textes de : Auvray F. | Bibbal D. | Brugere H. | Cartier P. | Ferre F. | Gay E. | Kerouredan M. | Loukiadis E. | Oswald E. | Peytavin C.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins à viande | Securite des aliments

    Autres textes des

    3R 2012 - Séance :

    Sécurité des aliments

    Exposition des ruminants aux Polluants Organiques Persistants et voies de décontamination 

    RYCHEN G., JURJANZ S., FOURNIER A., TOUSSAINT H., FEIDT C.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés