• Plan | Infos légales-Crédits | Espace privé
  • Origines des mouvements présentés par les bovins après l’étourdissement et pendant la saignée

    TERLOUW E.M.C. (1), BOURGUET C. (2), DEISS V. (1) (1) UMRH 1213, INRA de Theix, 63122 St-Genès Champanelle (2) Bureau ETRE, Le Colombier - 63210 Saint Pierre Roche

    RESUME - En France, les bovins sont généralement étourdis avant d’être saignés. L’absence de certains signes physiques post-étourdissement permet de confirmer l’état d’inconscience. Après l’étourdissement, on observe fréquemment des mouvements des pattes et/ou du cou. La présente étude a examiné leurs liens potentiels avec la profondeur de l’inconscience. Les résultats montrent qu’après l’étourdissement, chez des bovins présentant l’ensemble des signes classiques d’inconscience, les mouvements musculaires, notamment les pédalages, peuvent continuer jusqu’à 3 minutes après le début de la saignée. La section de la moelle épinière chez une partie de ces animaux n’a pas influencé le niveau des mouvements. Ces résultats suggèrent que chez des bovins inconscients après l’étourdissement, les mouvements sont générés dans le tronc cérébral et/ou la moelle épinière. En réaction à la section de la peau et des vaisseaux, certains animaux ont présenté davantage de mouvements. Il s’agit probablement d’une réponse arc-réflexe à la stimulation nociceptive liée à la section, qui passe par la moelle épinière. Chez les animaux qui étaient inconscients depuis plus longtemps, cette réponse réflexe était plus prononcée, probablement parce que l’influence inhibitrice du cerveau était plus faible chez ces animaux. En conclusion, sur le rail d’abattage, les mouvements chez des bovins inconscients après l’étourdissement s’apparentent à des réflexes.

    Télécharger le fichier PDF (263 ko)

    Voir tous les textes de : Bourguet C. | Deiss V. | Terlouw C.

    Voir tous les textes dans les thèmes : Bovins à viande | Evolutions des pratiques, qualité des viandes et conditions d’abattage

    Autres textes des

    3R 2012 - Séance :

    Qualité des viandes, évolution des pratiques et conditions d’abattage

    Production et qualité de viandes hachées ovines 

    EVRAT GEORGEL C.

    BEEFBOX, un simulateur dynamique des performances de croissance et d’abattage de jeunes bovins selon le régime d’engraissement 

    FERARD A., BASTIEN D., CABON G., MICOL D., AGABRIEL J., GARCIA-LAUNAY F.

    L’abattage fermier en Corse : tensions entre normes réglementaires et légitimation d’une pratique socialement acceptée 

    LACOMBE N. (1), DELFOSSE C. (2), BOUTONNET J.-P. (3), F. CASABIANCA (4)

    Affiche. • Qualité du transport des animaux : un outil d’autodiagnostic destiné aux professionnels 

    MOUNAIX B., de BOYER des ROCHES A., MAINARD H., MIRABITO L., DAVID V.

    Evaluation et traitement de la douleur chez la vache suite à une intervention chirurgicale 

    PAULMIER V., BOISSY A., FAURE M., ORTIGUES-MARTY I., VEISSIER I., COGNIE J., HOLOPHERNE D., DURAND D.

  • Secrétariat 3R - MNE - 149 rue de Bercy 75595 Paris cedex 12

    Tél : 06 46 77 02 41 - Courriel : 3R@idele.fr - Fax : 01 40 04 52 80

    © INRA-Institut de l'Elevage 2006-2017, tous droits réservés