Tous les textes des 3R

Environnement

Environnement | Pollution | Ruminants (général)

Raisonner les périodes d’épandage des effluents d’élevage pour limiter les risques de pollution des eaux par les nitrates

GRAUX A.I. (1), LARDY R. (1), MANNEVILLE V. (2), CARRERE P. (1)

(1) INRA, UR0874, Unité de Recherche sur l’écosystème prairial, 5 chemin de Beaulieu, 63000 Clermont-Ferrand

(2) Institut de l’élevage, Service Environnement, 9 allée Pierre de Fermat, 63170 Aubière

INTRODUCTION

La directive Nitrates (91/676/CEE) impose aux États de l’UE
d’identifier les zones vulnérables à la pollution par les
nitrates d’origine agricole, et de mettre en place des
programmes d’action afin de prévenir et réduire le risque de
pollution. La France a publié en décembre 2011 son
nouveau programme d’action, qui détaille notamment les
périodes d’interdiction d’épandage des effluents d’élevage.
Ces périodes diffèrent suivant le type de culture et le C:N de
l’effluent. La Commission a jugé ce programme d’action
(notamment les périodes d’interdiction) inapproprié et
insuffisant, ce qui l’a conduite à assigner la France devant la
Cour Européenne de Justice en février 2012. Cette étude
analyse, dans le cas de prairies permanentes, l’influence de
la date d’épandage et du type d’effluent sur la pollution des
eaux par les nitrates. L’enjeu est de conforter ou non les
périodes d’interdiction adoptées par la France.

Environnement | Pollution | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière