Tous les textes des 3R

Santé

Caprins | Santé animale

Identification moléculaire de Cryptospridium du chevreau dans quelques élevages de la région d’Alger

Baroudi D. (1), Khelef D. (1), Goucem R. (1), Adamu H. (2), Zhang H. (2), Xiao L. (2)

(1) École Nationale Supérieure Vétérinaire d’Alger

(2) Centers for Disease Control and Prevention, Atlanta, USA

INTRODUCTION

La cryptosporidiose est une parasitose due à un protozoaire
du genre Cryptosporidium, qui affecte plusieurs espèces
animales dont l’homme. Chez les ruminants, la maladie se
manifeste principalement par des symptômes digestifs. Les
caprins, et particulièrement les jeunes, sont considérés
comme l’espèce la plus sensible, avec une morbidité le plus
souvent élevée et une mortalité pouvant atteindre 80%
(Chartier, 1999). Dans la précédente version des 3R (2011),
un poster ayant pour objet une étude de prévalence sur la
cryptosporidiose des chevreaux dans la région d’Alger a été
publié. Dans la conclusion, les études moléculaires ont été
fortement recommandées pour une identification de l’espèce
parasitaire en cause. Ceci est d’autant plus justifié en raison
de la possibilité de la présence de C. parvum, considéré
comme étant la première espèce zoonotique. À ce titre, une
recherche est faite, portant sur l’identification moléculaire des
espèces parasitaires isolées des matières fécales de
chevreaux.

Caprins | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière