Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Fourrage | Ruminants (général) | Sécurité alimentaire

Production d’alcaloïdes par des champignons endophytes dans la fétuque élevée et le ray grass anglais dans le Sud de la France

REPUSSARD C. (1), ZBIB N. (1), TARDIEU D. (1) et GUERRE P. (1)

(1) Ecole Nationale Vétérinaire, Laboratoire Mycotoxicologie, 23 chemin des Capelles, BP87614, 31076 Toulouse Cedex 03

INTRODUCTION

L’association mutualiste entre des champignons endophytes
du genre Neotyphodium et la fétuque élevée (Lolium
arundinaceum) (FE) ou le ray grass anglais (Lolium perenne)
(RGA) fourragers peut être à l’origine de la synthèse
d’alcaloïdes toxiques tels l’ergovaline (EV) et le lolitrème B
(LB) (Kuldau et al., 1997 ; Leyronas, 2005). Leur synthèse
dépend du couple plante/champignon et des conditions
environnementales (stress hydrique…) (Arechavaleta et al.,
1992 ; Scharld et al., 2011). Lors d’une précédente étude,
réalisée à Saint-Affrique (Aveyron) en 2010, les teneurs en
EV et LB obtenues sur RGA et FE endophytés se sont
révélées inférieures aux doses réputées toxiques chez les
ovins (Repussard et al., 2011). Différentes hypothèses
pouvant expliquer ces résultats (hauteur de fauche trop
élevée, facteurs climatiques peu favorables) deux essais
expérimentaux ont été mis en place en 2011 dans le but de :
1) déterminer la répartition des alcaloïdes dans différentes
parties consommables de la plante et 2) évaluer l’effet des
conditions climatiques sur la synthèse des alcaloïdes.

Alimentation | Fourrage | Ruminants (général) | Sécurité alimentaire

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière