Tous les textes des 3R

Systèmes d’élevage

Bovins laitiers | Reproduction | Systèmes d’élevage

Incidence de l’itinéraire technique d’élevage et de l’âge au vêlage des génisses normandes sur les performances zootechniques et la carrière des vaches

HOUSSIN B. (1), HARDY A. (2), HAMEL E. (2)

(1) Chambre d’agriculture de la Manche, 50009 SAINT-LO Cedex

(2) Ferme expérimentale de la Blanche Maison, 50880 PONT-HEBERT

INTRODUCTION

Le coût du renouvellement des troupeaux laitiers pèse
lourdement sur le coût de production du lait. Il est très
dépendant du taux de réforme dans l’élevage et du coût de
production des génisses (Résultats réseau lait Bretagne, 38
élevages, campagne 2010-2011).
L’âge au vêlage des génisses intervient fortement sur le coût
de production de la génisse. La génisse qui a une durée
d’élevage plus courte consomme moins de fourrages et
supporte moins de charges de structure.
Cette "économie" importante de fourrages peut avoir un
impact économique fort puisqu’elle permet de libérer des
surfaces pour faire d’autres productions. Mais les pratiques,
les habitudes ou des idées reçues concourent à maintenir
des âges au vêlage tardif. En particulier il est de 33 mois en
race normande.
La ferme expérimentale de la Blanche Maison a un troupeau
de vaches normandes avec des vêlages groupés sur
l’automne, ce qui a conduit à mettre en place chaque année
deux âges au vêlage des génisses à environ 2 ans et 3 ans.
L’objectif de cette étude est de mesurer l’impact de cet âge
au vêlage et de l’itinéraire technique d’élevage sur les
performances zootechniques et la carrière des vaches
normandes.

Bovins laitiers | Reproduction | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière