Tous les textes des 3R

Economie

Economie | PAC | Ruminants (général)

La PAC post 2015 : vers un rééquilibrage des aides directes en faveur des ruminants ?

CHATELLIER V. (1), GUYOMARD H. (2), PERROT C. (3), CARLIER M. (3)

(1) INRA, UR 1134 (LERECO), rue de la Géraudière, F-44316 Nantes

(2) INRA, Collège de direction, 147 rue de l’université, F-75338, Paris

(3) Institut de l’Elevage, 149 rue de Bercy, F-75012 Paris

RESUME

Cette communication présente, d’une part, une analyse du degré de dépendance des exploitations agricoles françaises aux différents types d’aides directes (premier pilier, dont droit à paiement unique, second pilier et autres) et, d’autre part, discute des effets potentiels de la future réforme de la Politique Agricole Commune (PAC) sur la répartition des soutiens entre exploitations. Prenant acte des latitudes laissées aux Etats membres pour réorienter les aides directes (décisions de juin 2013) et en utilisant des données françaises issues du Réseau d’Information Comptable Agricole (RICA), des simulations sont conduites pour tester quatre scénarios. Cet article souligne que certaines options peuvent entraîner un rééquilibrage significatif des aides directes au bénéfice des productions de ruminants, notamment pour les systèmes extensifs des zones défavorisées. Pour les exploitations laitières intensives, les ateliers spécialisés de bovins mâles et les unités de polyculture-élevage, les options retenues conduisent à un impact négatif. Une focalisation d’une partie des ressources budgétaires sur les premiers hectares favoriserait les exploitations d’élevage ayant des surfaces limitées, tout en étant parfois relativement intensives en emplois.

Economie | PAC | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière