Tous les textes des 3R

Systèmes d’élevage

Bovins à viande | Environnement | Systèmes d’élevage

Développement de l’élevage bovin viande dans des montagnes de tradition laitière : quelles conséquences sur les usages des surfaces agricoles ?

RAPEY H. (1), BEYLE R. (2)

(1) UMR METAFORT, Irstea, 24 avenue des Landais, CS 20085, 63178 Aubière

(2) VetAgroSup, 89 avenue de l’Europe - BP 35 63370 Lempdes

INTRODUCTION

La suppression des quotas laitiers en 2015 va modifier la
géographie de l’élevage en Europe (Perrot et al, 2009). Le
recul du troupeau laitier et la progression du troupeau
allaitant sont déjà marqués depuis 10 ans dans des zones de
tradition laitière dont la morphologie du terrain et la
structuration du parcellaire sont souvent peu favorables aux
grandes structures spécialisées viande (relief, bocage à
maille serré, présence de forêt). C’est le cas de la bordure
Est du Massif Central, notamment du Livradois-Forez, où les
cessations laitières, les diversifications ou conversions en
viande reconfigurent progressivement l’élevage laitier et
allaitant, sans que cela ne soit encore très perceptible dans le
paysage. Mais ces changements peuvent avoir des effets à
court terme sur les usages des surfaces agricoles (pâturage,
fauche) et à moyen terme sur l’environnement (eau,
biodiversité, maillage bocager) (Chatellier et Verité, 2003).
L’objectif de l’étude réalisée dans cette petite région est
d’explorer les conséquences du développement de l’élevage
viande dans des exploitations initialement laitières en ce qui
concerne leurs usages du parcellaire.

Bovins à viande | Environnement | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière