Tous les textes des 3R

Environnement

Bovins laitiers | Environnement | GES - gaz à effet de serre

Avancées dans le développement d’une équation permettant de prédire les émissions de méthane des vaches laitières grâce aux spectres moyens infrarouges du lait

VANLIERDE A. (1), DEHARENG F. (1), FROIDMONT E. (2), SOYEURT H. (4), KANDEL P. B. (3), GENGLER N. (3), DEIGHTON M. (5), LEWIS E. (5), BUCKLEY F. (5), MCPARLAND S. (5), DARDENNE P. (1)

(1) CRA-W, Département Valorisation des Productions, 24 Chaussée de Namur, 5030 Gembloux (Belgique)

(2) CRA-W, Département Productions et Filières, 8 Rue de Liroux, 5030 Gembloux (Belgique)

(3) ULg - GxABT, Unité de Zootechnie, 2 Passage des Déportés, 5030 Gembloux (Belgique)

(4) ULg - GxABT, Département des Sciences Agronomiques, 2 Passage des Déportés, 5030 Gembloux (Belgique)

(5) Animal & Grassland Research and Innovation center, Teagasc, Moorepark, Cork, Ireland

INTRODUCTION

Le secteur de l’élevage contribue à 37% des émissions de
méthane (CH4) d’origine anthropique dans le monde
(Steinfeld et al., 2006). Afin de pouvoir étudier ces émissions
et ainsi développer des méthodes permettant de les réduire il
est nécessaire de pouvoir les mesurer à grande échelle.
Dans cette optique, des équations permettant de prédire les
émissions individuelles de CH4 directement à partir du
spectre laitier mesuré en moyen infrarouge (MIR) ont été
établies (Dehareng et al., 2012 ; Soyeurt et al., 2013). Les
avancées de ces équations présentent désormais une
approche internationale et multi-race.

Bovins laitiers | Environnement | GES - gaz à effet de serre

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière