Tous les textes des 3R

Elevage de précision

Bovins laitiers | Données d’élevage | Elevage de précision | Santé animale

Détection des troubles de santé des vaches laitières par la mesure de leur température ruminale

BAREILLE N. (1,2), VIDECOQ L. (1,2), DAVIERE J.B. (3), JOHAN M. (3), GODIN S. (4), LEYRAT-BOUSQUET E. (4), LEMONNIER J.P. (4), LAMY J.M. (5), CHANVALLON A. (6)

(1) LUNAM Université, Oniris, Université de Nantes, UMR Biologie, Epidémiologie et Analyse de Risque en Santé Animale, 44307 Nantes
(2) INRA, UMR1300 BioEpAR, 44307 Nantes
(3) CLASEL, 141 Boulevard des Loges, 53940 Saint Berthevin
(4) Medria Technologies, PA de la Gaultière, 35220 Châteaubourg
(5) Chambre d’Agriculture du Maine-et-Loire, 14 avenue Jean Joxé, 49006 Angers cedex 01
(6) Institut de l’Elevage, 149 rue de Bercy, 75595 Paris

RESUME

La mise au point des algorithmes de détection des troubles de santé par les capteurs est compliquée par le fait qu’une part importante des troubles de santé ne sont pas détectés par les éleveurs, alors qu’ils ont des conséquences sur la production des animaux. L’objectif de cette étude était de déterminer la plus-value des capteurs dans la détection des troubles de santé et des modifications de performances des vaches laitières (quantités de lait produit (QL) ; quantités d’aliments ingérés (QI)), en prenant l’exemple du thermobolus mesurant la température ruminale développé par l’entreprise Medria Technologies. 64 vaches de la ferme expérimentale des Trinottières ont été équipées d’un thermobolus durant une lactation complète, sans que les animaliers aient connaissance des alertes émises. Le repérage de 170 baisses individuelles de QL et de QI a été faite par la méthode du CUSUM. Les baisses avaient, en moyenne, une durée de 7 j, -3 kg/j en moyenne et -8 kg/j en perte maximale. Seuls 25 % des troubles de santé repérés par les animaliers étaient concomitants d’une baisse. Les alertes produites par le thermobolus permettaient de détecter : 15,5 % des baisses de QL ou QI, 40 % des baisses de QL et QI concomitantes, 25,0 % des troubles de santé, 43,7 % des troubles de santé concomitants à des baisses. La spécificité des alertes du thermobolus, évaluée sur 120 périodes témoins sans événements, était de 100%. Notre étude montre qu’avec les paramétrages utilisés lors de l’étude, le thermobolus, comme les autres capteurs, ne permettait de détecter qu’une partie des troubles de santé cibles mais avec une précocité intéressante. Le repérage des baisses de QL et de QI peut permettre de compléter les observations des éleveurs lors de la mise au point et l’évaluation des outils de monitoring de la santé des vaches laitières.

Bovins laitiers | Données d’élevage | Elevage de précision | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière