Tous les textes des 3R

Systèmes d’élevage

Bovins laitiers | Systèmes d’élevage

Pratiques et résultats de 20 élevages français conciliant la traite robotisée des vaches laitières avec un système de production pâturant.

BROCARD V. (1), HUCHON J-C. (2), GEORGEL R. (3), FOLLET D. (4), CARLES A. (1)

(1) Institut de l’Elevage, BP 85225, 35652 Le Rheu Cedex ; valerie.brocard@idele.fr
(2) Chambre d’agriculture de Loire Atlantique, La Géraudière, 44939 Nantes Cedex
(3) Chambre d’agriculture des Vosges, 17 rue André Vitu, 88026 Epinal Cedex
(4) Pôle Herbivores des CA de Bretagne, rue Maurice Le Lannou - CS 14226- 35042 Rennes Cedex

RESUME

En 2013, près de 3 000 installations de traite robotisée équipent les exploitations laitières françaises (soit environ 4% d’entre elles). L’arrivée d’un robot est souvent associée à une diminution du pâturage dans la ration des vaches par crainte d’une mauvaise fréquentation du robot et d’un surplus de travail. Un programme de recherche a été mis en œuvre pendant 3 ans dans le but d’apporter des solutions techniques aux éleveurs. En parallèle des essais menés à la ferme expérimentale de Derval, 20 fermes pilotes réparties sur toute la France dans des contextes très variés (plaine et montagne) ont été suivies. Il en ressort que pour combiner robot et pâturage, 3 critères indispensables sont à réunir : la motivation des vaches et de l’éleveur, une accessibilité permanente entre le robot et les pâtures et des solutions de conduite adaptées au niveau de saturation de la stalle. Les élevages ont valorisé en moyenne 1,5 t de MS d’herbe pâturée par VL par an. Au pâturage, la fréquence de traite baisse en moyenne de 0,24 traites/VL/jour, par rapport à la période hivernale. Toutefois, la production laitière individuelle est peu affectée pour des troupeaux en vêlages étalés. Par ailleurs, c’est la forte réduction, voire la suppression des fourrages complémentaires, couplée au passage au pâturage jour et nuit, qui permet la plus forte réduction du travail d’astreinte via le pâturage. Tous les élevages voient leur coût alimentaire réduit en période de pâturage, cette diminution pouvant aller jusqu’à une division par deux. Les projets d’évolution structurelle de plusieurs de ces fermes pour les années « post quota » mettent toutefois en péril la place du pâturage dans le système d’exploitation (probables augmentation de la saturation du robot et baisse de l’accessibilité au pâturage).

Bovins laitiers | Systèmes d’élevage

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière