Tous les textes des 3R

Les modèles au service de l’élevage

Bovins à viande | Les modèles au service de l’élevage | Reproduction

Sensibilité de la reproduction des vaches allaitantes à la dynamique des lipides corporels : une approche par modélisation

RECOULES E. (1,2), AGABRIEL J. (1,2), FRIGGENS N-C. (3,4), MARTIN O. (3,4), DE LA TORRE A. (1,2), BLANC F. (2, 1)

(1) INRA, UMR1213 Herbivores, F-63122 Saint Genès Champanelle, France
(2) Clermont Université, VetAgro Sup, UMR1213 Herbivores, BP 10448, F-63000 Clermont-Ferrand, France
(3) INRA, UMR791 MoSAR, F-75231 Paris, France
(4) AgroParisTech, UMR 791, MoSAR, F-75231 Paris, France

RESUME

Les systèmes bovins allaitants reposent sur une valorisation optimale des ressources herbagères. Les contextes économique et climatique actuels augmentent le risque de périodes de sous-alimentation pouvant intervenir à n’importe quel moment du cycle de production des femelles reproductrices. Une telle variabilité de l’environnement nutritionnel peut avoir des conséquences sur la dynamique des réserves lipidiques des femelles et sur leur capacité à se reproduire régulièrement. Les échecs de reproduction ont des conséquences directes sur la carrière reproductive des vaches (réforme des femelles vides) ainsi que sur la productivité du troupeau. Afin d’explorer les conséquences d’environnements nutritionnels changeants sur la performance de reproduction des vaches et leur longévité, le modèle individu centré Bresnus (Bovine REproduction Sensitivity to NUtritional trajectorieS), a été développé à l’échelle de la carrière de l’animal. Ce modèle est structuré en trois composantes : i) un modèle des trajectoires nutritionnelles, ii) un modèle de la performance de reproduction et iii) un modèle des interrelations entre dynamique des lipides et performance de reproduction. Ces modèles empiriques ont été construits à partir de représentations conceptuelles existantes et ont été ajustés à l’aide de données expérimentales obtenues sur des vaches de race Charolaise. Le modèle Bresnus permet ainsi d’étudier les conséquences sur la performance de reproduction d’épisodes de sous-alimentations variant selon leur durée, leur intensité, leur occurrence et leur fréquence. Les simulations montrent qu’une sous-alimentation aura des effets différents sur la performance de reproduction selon le moment du cycle de production auquel elle intervient et selon son profil (durée x intensité). Au niveau du troupeau, le modèle permet d’étudier la stabilité (robustesse) de la productivité du troupeau sur le long terme selon sa composition (diversité des sensibilités individuelles à la sous-alimentation) et l’étalement des stades physiologiques entre individus (vêlages groupés vs. étalés).

Bovins à viande | Les modèles au service de l’élevage | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière