Tous les textes des 3R

Reproduction

Caprins | Reproduction

Stress oxydant et reproduction chez la chèvre

FATET A. (1), BOISSARD K. (2), BOIVIN F. (3), ROBERT F. (3), MAYAR J-C. (4), CHANVALLON A. (5)

(1) INRA UMR0085 Physiologie de la Reproduction et des Comportements, 37380 Nouzilly - France
(2) INRA UE1373 FERLUS, Les Verrines, BP 80006, 86600 Lusignan - France
(3) R&D Groupe CCPA, ZA du Bois de Teillay - Quartier du Haut Bois - 35150 Janzé - France
(4) COOPELSO - Le Tournal - 81580 Soual - France
(5) IDELE ONIRIS CS 40706 - 44307 NANTES cedex 3 - France

INTRODUCTION

Les radicaux libres interviennent négativement et
positivement dans de nombreux processus biologiques. Le
stress oxydant a des répercussions négatives sur la qualité
de la semence, le développement foetal, la viabilité des
embryons et la production laitière. Chez la vache laitière,
stress oxydant et inflammation augmentent post-partum. Ce
phénomène, mesurable par le dosage de l’haptoglobine, est
corrélée négativement à la production laitière et, selon les
auteurs, aux risques de pathologies métaboliques et
infectieuses. Différents paramètres (hyperoxydes
plamatiques, activité anti-oxydante des plasmas Index de
Stress Oxydatif, espèces réactives de l’oxygène…)
permettent également d’évaluer ce stress mais il n’existe pas
de normes chez la chèvre pour ces indicateurs.
L’objectif de cette étude était d’acquérir des profils de
référence du statut oxydant chez la chèvre à différents stades
physiologiques du cycle de reproduction et de lactation et
lors d’un changement de bâtiment.

Caprins | Reproduction

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière