Tous les textes des 3R

Santé et Bien-être

Bovins laitiers | Santé animale

Marqueurs sanguins d’inflammation, du métabolisme et paramètres de production chez des vaches laitières péri-parturientes

KAEWLAMUN W. (1,2,3), LAGOFUN B. (1,2), HUMBLOT P. (4), TECHAKUMPHU M. (5), TRISTANT D. (6), DUVAUX-PONTER C. (7,8), PONTER A-A. (1,2)

(1) INRA, UMR 1198 Biologie du Développement et Reproduction, 78350 Jouy-en-Josas, France
(2) Université Paris Est, ENVA, 94704 Maisons-Alfort Cedex, France
(3) School of Agricultural Resources, Bangkok, Thaïlande
(4) Dept of Veterinary Clinical Studies, SLU, Uppsala, Suède
(5) Faculty of Veterinary Science, Bangkok, Thaïlande
(6) Ferme expérimentale, AgroParisTech, 78850 Thiverval-Grignon, France
(7) INRA, UMR 791 Modélisation Systémique Appliquée aux Ruminants, 75005 Paris, France
(8) AgroParisTech, UMR 791 Modélisation Systémique Appliquée aux Ruminants, 75005 Paris, France

INTRODUCTION

La période autour du vêlage est critique pour la santé de la
vache laitière (Drackley, 1999). Les vaches présentent des
signes d’inflammation en péri-partum (Sordillo et al., 2009)
sans qu’ils soient toujours associés à des signes d’infection
et/ou de pathologie (Bionaz et al., 2007 ; Bertoni et al., 2008).
Le stress métabolique peut impacter négativement le
système immunitaire à cette période. L’étendue, la gravité et
les conséquences de la réponse inflammatoire peuvent être
caractérisées par des marqueurs de l’inflammation et du
fonctionnement du foie. En plus de l’apparition éventuelle de
différentes pathologies, les performances de production et de
reproduction sont souvent diminuées. Notre hypothèse était
que les performances de production chez des vaches saines
seraient diminuées chez les vaches présentant des taux
plasmatiques élevés de marqueurs d’inflammation par
rapport aux vaches présentant des taux faibles.

Bovins laitiers | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière