Tous les textes des 3R

Santé et Bien-être

Ovins à viande | Santé animale

Apport d’une analyse statistique de type cas/témoins en complément d’une analyse transversale pour l’identification des facteurs de risque de la mortalité des agneaux

GAUTIER J.M. (1) (5), DOUTART E. (2), RIBAUD D (2), SAGOT L. (3), CHOMEL M. (3), CORBIERE F. (4)

(1) Institut de l’Élevage, BP 42118, 31321 Castanet Tolosan Cedex.
(2) Institut de l’Élevage, 149 rue de Bercy, 75595 Paris Cedex 12.
(3) Institut de l’Élevage/CIIRPO, 87800 Saint Priest de Ligoure.
(4) École Nationale Vétérinaire de Toulouse (UMT Santé des Petits Ruminants), 23 chemin des Capelles, BP 87614, 31076 Toulouse Cedex.

INTRODUCTION

Si les études étiologiques (cas/témoins, exposés/non
exposés) ont pour objectif la recherche de facteurs de risque
de maladies, les études transversales visent à la description
de la prévalence et de la répartition des maladies (Dohoo,
2003). Elles permettent aussi l’étude des liens entre maladie
et facteurs de risque invariables dans le temps. L’étude
cas/témoins, méthode de référence pour les phénomènes
rares et l’identification de plusieurs facteurs de risque, est une
approche rétrospective où le nombre de cas et de témoins est
défini a priori (Schlessselman, 1982). L’approche transversale
se base sur un effectif important d’individus randomisés.
Dans le cas de l’exploration des facteurs de risque de la
mortalité des agneaux, l’approche cas/témoins est difficile à
mettre en oeuvre du fait de son caractère rétrospectif. À partir
d’un unique jeu de données issu d’une enquête transversale,
nous illustrons l’apport d’une analyse statistique de type
cas/témoins en complément d’une analyse transversale.

Ovins à viande | Santé animale

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière